BFMTV

CARTE. Éruption aux Canaries: où se situent les principaux volcans français et européens?

Infographie BFMTV

Infographie BFMTV - BFMTV

Vésuve, Eyjafjöl, Etna... Alors que les Îles Canaries sont confrontées à une éruption, BFMTV.com fait le point sur les volcans européens susceptibles de causer des dégâts sur le Vieux Continent.

Alors que l'île espagnole de La Palma n'avait pas connu d'éruption depuis 50 ans, le volcan Cumbre Vieja s'est réveillé, forçant 6000 personnes à abandonner leur domicile. Si l'espace aérien reste ouvert pour le moment, des colonnes de fumées de centaines de mètres de hauts sont visibles et les dégâts sont déjà énormes. Selon l'Institut volcanologique des Canaries, l'éruption pourrait durer "plusieurs semaines voire quelques mois".

De telles coulées de lave sont-elles envisageables ailleurs en Europe? Les Îles Canaries sont loin d'être le seul territoire européen à abriter des volcans, comme le montre notre carte ci-dessous. Nous avons recensé en rouge ceux qui ont connu au moins une éruption depuis le début du XXe siècle, en précisant la date de la dernière éruption majeure, et en bleu ceux considérés comme inactifs.

Infographie BFMTV
Infographie BFMTV © BFMTV

En Italie ou encore en Islande, on dénombre ainsi plusieurs volcans actifs. L'éruption de l'Eyjafjöll en août 2010 reste notamment dans les mémoires: le trafic aérien avait été stoppé pendant plusieurs jours et des dizaines de personnes avaient été bloquées dans des pays étrangers. Certains volcans sont encore mortels: en juillet 2019, un randonneur est ainsi mort en se promenant sur l'île de Stromboli, surpris par une éruption.

Des volcans encore actifs en outre-mer

En France métropolitaine, les volcans sont pour l'heure en sommeil. La plupart d'entre eux sont concentrés en Auvergne, autour du Massif central. S'ils n'ont pas causé de dégâts majeurs dans l'histoire récente du pays, les spécialistes rappelent qu'il est difficile de prédire l'avenir. Interrogé par France 3 en juillet 2020, Cyril Aumar, doctorant au Laboratoire Magmas et Volcans de Clermont-Ferrand, rappellait qu'un réveil n'est pas impossible:

"On considère un volcan comme "éteint" à partir de 10.000 ans d’inactivité, ainsi la Chaîne des Puys ne rentre pas dans cette catégorie. Des études récentes expliquent qu’il y a peut-être encore du magma sous la Chaîne des Puys mais qu’il ne peut pas remonter à la surface car il est trop visqueux. (...) Mais à l’heure actuelle il n’y a aucun signe de reprise d’activité de la Chaîne des Puys".


Un réveil semble donc peu probable aujourd'hui. Notons qu'on trouve également des volcans éteints "en Corse, dans le fossé rhénan, les îles australes de l’Océan Indien, à Mayotte et en Polynésie Française".

C'est d'ailleurs outre-mer qu'on trouve les seuls volcans actifs sur notre territoire: en Guadeloupe, à La Réunion et en Martinique. Si le plus connu est généralement le Piton de la Fournaise, qui rentre souvent en éruption, le plus dangereux reste probablement la Montagne Pelée en Martinique. En 1902, son éruption causa la mort d'au moins 30.000 personnes.

En décembre 2020, le préfet de Martinique a activé le premier seuil d'alerte, à la suite de plusieurs séismes sous-marins susceptibles de réveiller le volcan. Les scientifiques de l’Institut Physique du Globe de Paris ont néanmoins assuré qu'il ne s'agit pas des "signes précurseurs d’une éruption". La dernière, qui remonte aux années 1930, n'avait pas causé de victimes.

Louis Tanca Journaliste BFMTV