BFMTV

Italie: un mort et un blessé dans l'éruption du volcan Stromboli, au large de la Sicile

L'éruption du célèbre volcan a tué au moins une personne et blessé plusieurs autres ce mercredi, d'après la presse italienne.

Le volcan Stromboli, qui constitue l'une des îles éoliennes, au large de la Sicile, est entré en éruption ce mercredi, en Italie, faisant au moins un mort et plusieurs blessés, rapporte la presse italienne.

"Malheureusement, un homme est mort, il y a plusieurs blessés mais aucun sérieusement", a déclaré un secouriste, Calogero Foti, à la chaîne de télévision RAI.

Un touriste âgé de 35 ans est mort dans l'éruption, avait indiqué le commandant des pompiers de Messina, Giuseppe Biffarella, au journal italien La Repubblica un peu plus tôt. Les deux victimes étaient deux randonneurs partis en excursion dans la zone du volcan, à Punta Corvi.

Son ami brésilien, lui, été retrouvé en état de choc et déshydraté. Il n'a pas pu donner l'alerte car sur place, les téléphones portables ne captent pas. Les deux randonneurs marchaient sous la limite d'altitude de 400 mètres au-delà de laquelle un guide est requis.

Une colonne éruptive de 2km de haut

Selon l'Institut national italien de géophysique (INVG), deux énormes explosions se sont produites mercredi sur le versant centre-sud du cratère du volcan autour de 14h46 GMT. L'explosion est considérée par les pompiers comme l'une des plus importantes s'étant jamais produites sur ce volcan.

Les explosions ont été précédées de coulées de lave "depuis toutes les bouches actives", et la colonne éruptive fait deux kilomètres de hauteur, et celle-ci provoque de nombreuses chutes de pierre, des lapilli, des pierres poreuses qui sont projetées lors d'une éruption volcanique.

Un navire de la marine a été envoyé sur place et a évacué 70 habitants et touristes, selon les médias. Selon le quotidien italien, les opérations de secours été compliquées par la fumée intense et les incendies provoqués par la chute des pierres du volcan. Un Canadair a été envoyé sur place mais il ne peut pas intervenir à cause de la fumée.

"C'était comme être en enfer, avec une pluie de feu qui tombait du ciel", a témoigné le prêtre de l'île, Giovanni Longo, cité par les agences de presse italiennes

Les habitants sont en train de quitter leurs habitations avec l'aide de la protection civile, ce mercredi soir, tandis que d'autres ont fait le choix de se barricader chez eux, par peur des chutes de pierres. Au moment de l'éruption, qui s'est produite dans l'après-midi, plusieurs touristes se sont aussi jetés à l'eau, précise La Repubblica.

Jeanne Bulant