BFM Business

Environ 25.000 Français bloqués à l'étranger par le volcan

Cendres projetées par l'éruption du volcan Eyjafjöll en Islande. De 20.000 à 25.000 Français étaient encore bloqués à l'étranger ou en outre-mer vendredi matin par les perturbations du trafic aérien nées de l'éruption de ce volcan, selon le ministère des

Cendres projetées par l'éruption du volcan Eyjafjöll en Islande. De 20.000 à 25.000 Français étaient encore bloqués à l'étranger ou en outre-mer vendredi matin par les perturbations du trafic aérien nées de l'éruption de ce volcan, selon le ministère des - -

PARIS - De 20.000 à 25.000 Français étaient encore bloqués à l'étranger ou en outre-mer vendredi matin par les perturbations du trafic aérien nées...

PARIS (Reuters) - De 20.000 à 25.000 Français étaient encore bloqués à l'étranger ou en outre-mer vendredi matin par les perturbations du trafic aérien nées de l'éruption d'un volcan en Islande, selon le ministère des Affaires étrangères.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a jugé "raisonnable de dire" que tous seraient rentrés avant la fin du week-end. A ces fins, des vols supplémentaires ont été mis en place à partir de La Réunion et des Antilles.

En outre, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a exceptionnellement autorisé des avions à atterrir dans la nuit à Orly mercredi et jeudi.

Une enveloppe d'un million d'euros a été débloquée pour les consulats et ambassades, afin d'aider les Français les plus démunis à payer des hébergements, des repas ou des médicaments.

L'utilisation de ces "crédits de solidarité d'urgence sera faite avec discernement", a dit un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, en prenant en compte les revenus de chacun.

Une majorité de ces Français bloqués le sont sur la côte ouest des Etats-Unis et dans certains pays d'Extrême-Orient, a-t-il précisé lors d'un point de presse.

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, espérait mardi que tous les Français seraient rentrés jeudi soir grâce à la réouverture d'une grande partie de l'espace aérien européen.

Il avait demandé aux compagnies aériennes de donner aux vols de rapatriement la priorité sur les vols commerciaux.

Environ 150.000 Français étaient bloqués lundi, au plus fort de la crise, par les perturbations du trafic aérien en Europe, selon le ministère de l'Ecologie et des Transports.

Clément Guillou, édité par Gilles Trequesser