BFMTV

CARTE. Des centaines de records de chaleur et de froid battus en France ces derniers jours

CARTE. Fin mars et début avril 2021, des centaines de records de chaleur et de froid ont été battus en France

CARTE. Fin mars et début avril 2021, des centaines de records de chaleur et de froid ont été battus en France - BFMTV

429 records de température ont été établis entre la fin mars et le début du mois d'avril 2021 en France. Découvrez si des records de chaleur, ou de froid, ont été battus près de chez vous.

Plus de 400 records mensuels de température ont été battus entre fin mars et début avril 2021 dans l'Hexagone, selon des données communiquées par Météo-France à BFMTV.com. Un chiffre exceptionnel qui regroupe en fait deux types de records.

298 records de chaleur établis fin mars

Les 29, 30, et 31 mars 2021, au moins 298 records mensuels de températures maximales pour mars ont été battus en France, principalement dans le nord du pays. La carte ci-dessous rassemble les stations du réseau principal de Météo-France concernées par ces données.

131 records de froid établis début avril

Les 6 et 7 avril 2021, au moins 131 stations du réseau principal de Météo-France ont établi un nouveau record de froid pour un mois d'avril. La carte ci-dessous rassemble ces nouveaux records mensuels de températures minimales.

Certaines communes concernées par les deux cas

Le plus impressionnant est que certaines communes ont établi deux records à la suite en à peine une semaine. C'est par exemple le cas à Creil, dans l'Oise, ou à Grenoble, en Isère. Le tableau ci-dessous liste les 429 records officiellement établis par Météo-France au 9 avril 2021. Écrivez le numéro ou le nom de votre département dans la barre de recherche ci-dessous pour afficher tous les records battus près de chez vous.

Des variations de température aux conséquences terribles pour certaines cultures

Certaines cultures ont été durement touchées par ces variations extrêmes de température. Selon Christophe Gratadour, conseiller arboriculture à la chambre d’agriculture interrogé par l'Agence France-Presse (AFP), "tous les secteurs sont impactés mais il est encore trop tôt pour mesurer les dégâts. (...) Nous craignons particulièrement le risque d'arrêt de sève sur les arbres qui ont subi des variations de températures importantes en quelques jours".

Les vignerons de Bourgogne et de la vallée du Rhône ont, eux, davantage souffert de la vague de froid. Selon un premier bilan dressé vendredi par Philippe Pellaton, président d'Inter-Rhône, "ce sera la plus petite récolte des Côtes du Rhône de ces 40 dernières années" avec "environ 80% à 90%" de pertes subies sur les 68.000 hectares de ce terroir. "Le phénomène a touché presque l'intégralité du territoire, ce qui est très rare. Normalement, on a des épisodes de gel bien plus localisés", ajoute le responsable, qui s'alarme: "Les viticulteurs sont catastrophés, abattus."

Le Premier ministre Jean Castex a promis samedi "des enveloppes exceptionnelles" pour aider les agriculteurs, annonçant dans l'immédiat le déplafonnement du régime d'indemnisation des calamités agricoles.

Louis Tanca Journaliste BFMTV