BFMTV

VIDEO - Emmy Awards: "Breaking bad" rafle la mise

Aaron Paul, Ana Gunn et Bryan Cranston (de gauche à droite) avec leur Emmys, lundi à Los Angeles.

Aaron Paul, Ana Gunn et Bryan Cranston (de gauche à droite) avec leur Emmys, lundi à Los Angeles. - Kevin Winter/Getty Images/AFP

Les Oscars des meilleures séries anglo-saxonnes ont fait beaucoup de déçus, lundi soir à Los Angeles, récompensant des séries déjà largement reconnues et primées à de nombreuses reprises.

Beaucoup de déçus, lundi soir, à Los Angeles. La soirée des Emmy Awards 2014 a consacré des séries déjà largement primées, et en a laissé beaucoup sur le bas côté, notamment Game of thrones, True detective, Orange is the new black et House of cards, tandis que "Breaking Bad” a littéralement écrasé la concurrence.

"Breaking Bad" et "Modern Family" grands gagnants

Modern family (ABC) a gagné le prix de la meilleure série comique pour la cinquième fois lundi, égalant le record de Frasier dans les années 90.

Breaking bad (AMC), qui s'est achevée il y a presque un an après cinq saisons, a récolté une brassée de prix, dont celui de la meilleure série dramatique.

La série culte a été sacrée meilleure série dramatique lundi pour la deuxième fois d'affilée. "Breaking Bad" a également raflé les prix du meilleur acteur (Bryan Cranston) et les meilleurs seconds rôles masculin et féminin (Aaron Paul et Anna Gunn) pour une série dramatique.

Big Band Theory: un quatrième meilleur acteur

Julianna Margulies, meilleure actrice dans une série dramatique pour The Good Wife, avait déjà été primée en 2011 pour le même rôle, et Julia Louis Dreyfus a reçu le prix équivalent en catégorie comédie pour la troisième fois pour son rôle de vice-présidente américaine dans Veep.

Jim Parsons a été sacré meilleur acteur dans une série comique pour Big Bang theory, son quatrième titre grâce à cette série à succès, où il incarne un scientifique génial et égomaniaque. Un peu confus, il a fait profil bas en acceptant sa statuette.

Game of Thrones et True Detective déçus

A l'inverse, Game of thrones, qui a été renouvelée pour une cinquième et sixième saison, était la plus nominée (19 mentions). La série à succès médiévo-fantastique est ressortie de la soirée quasi bredouille avec seulement une récompense mineure.

True detective, polar hypnotisant dans les bayous de la Louisiane et série phénomène de l'année, est une autre grande déception: seulement trois prix de second plan alors que Matthew McConaughey était favori pour l'Emmy du meilleur acteur pour lequel il rivalisait avec son partenaire à l'écran Woody Harrelson.

Le site spécialisé dans l'actualité du divertissement Indiewire se demandait sur le réseau social Twitter si la chaîne câblée "HBO a eu tort de la faire concourir dans la catégorie des séries" alors qu'elle aurait peut-être eu plus de chance de gagner chez les mini-séries:

Netflix fait chou blanc

Mad men, autre série phare de la chaîne AMC, est également repartie les mains vides alors qu'elle était nominée notamment comme "meilleure série dramatique" et "meilleur acteur" (Jon Hamm alias Don Draper).

Les productions de très haute qualité du site de vidéos Netflix, qui partait fort de 31 nominations, ont également fait chou blanc lundi: le thriller politique House of Cards, avec Kevin Spacey et Robin Wright, et les aventures burlesques de femmes en prison de Orange is the new black, avec sa galerie d'actrices charismatiques. Netflix a dû se contenter de sept "creative" Emmy Awards le 16 août, une pré-cérémonie qui récompense les guests-stars et les professions techniques.

Ricky Gervais, nominé pour la catégorie meilleur acteur dans une comédie pour Derek, a lu avec beaucoup d'autodérision en feignant l'énervement le discours de remerciement qu'il avait préparé sans avoir gagné. "J'ai encore perdu! C'est bien. 21 fois que je suis nominé, j'ai perdu 19 fois. C'est une blague cruelle", a-t-il lancé, estimant que le fait que Jim Parsons gagne quatre fois de suite était "injuste".

Même chez ceux qui sont repartis la tête haute comme l'équipe de The Good wife les dents grinçaient. Avant même le début de la cérémonie, Christine Baranski, nominée pour le meilleur second rôle pour The good wife, se plaignait que sa série ait eu si peu de nominations, notamment "nos magnifiques scénaristes".

C. P. et V.R. avec AFP