BFMTV

Mort de l'auteur de science-fiction Terry Pratchett

Terry Pratchett, en octobre 2010.

Terry Pratchett, en octobre 2010. - Ben Stansall - AFP

L'auteur britannique Sir Terry Pratchett, bien connu des fans de science-fiction et de fantasy, est mort jeudi, l'âge de 66 ans.

Le célèbre auteur britannique Terry Pratchett est mort à l'âge de 66 ans, a annoncé son éditeur. L'auteur des Annales du Disque-Monde était atteint d'une forme rare et précoce de la maladie d'Alzheimer.

"The end" a simplement tweeté la personne qui s'occupe de son compte officiel. Ainsi qu'un communiqué de son éditeur. "Terry a enrichi la planète comme peu de gens avant lui", précise le communiqué.

Suicide assisté

"Terry faisait face publiquement et courageusement à la maladie d'Alzheimer (un "désagrément", comme il l'appelait, "embuggerance", en anglais, selon un néologisme qu'il avait créé pour décrire la maladie). Au cours des dernières années, l'écriture l'a soutenu. Son héritage durera les décennies à venir".

"Terry est mort chez lui, avec son chat endormi sur son lit, entouré de sa famille, le 12 mars 2015".

En 2012, dans un documentaire intitulé "Terry Pratchett - Choosing to dye", il évoquait sa maladie et le suicide assisté, illégal en Grande-Bretagne.

"Je suis à deux doigts de m'acheter un cheval et une épée"

Sir Terry Pratchett, était né le 28 avril 1948 à Beaconsfield, dans le Buckinghampshire. L'auteur avait donné ses lettres de noblesse à la "fantasy humoristique", avec Les annales du disque-monde, qui parodie à lui seul plusieurs genres: la science-fiction, l'heroic fantasy à la Tolkien, la littérature classique... le tout assaisonné de philosophie, de religion et de bien d'autres choses encore. Il avait publié son premier roman de la série Disque-monde en 1983 et avait pu commencer à vivre de l'écriture en 1987.

Cet ancien journaliste avait été anobli par la reine en 2008. "N'importe quel auteur de fantasy a envie de devenir chevalier. Vous savez, je suis à deux doigts de m'acheter un cheval et une épée", avait il alors déclaré avec humour.

Magali Rangin