BFMTV

Moi Zlatan Ibrahimovic: l'auteur reconnaît avoir imaginé les citations

-

- - Damien Meyer - AFP

Le journaliste David Lagercrantz explique dans le Telegraph comment il a écrit l'autobiographie de Zlatan Ibrahimovic... sans une vraie citation du footballeur.

Zlatan Ibrahimovic a bien des talents, mais pas celui d'écrire. Aussi, son autobiographie, intitulée Moi Zlatan Ibrahimovic, et vendues à 700.000 exemplaires en Suède, a-t-il été écrit par un journaliste, David Lagercrantz. L'ouvrage a même été nommé pour le prix August, l'équivalent du Goncourt français.

Le nègre du grand Zlatan a révélé mardi dans une interview auTelegraph, qu'aucune citation du livre n'a été dite par le footballeur. L'auteur, qui s'est attelé à la suite très attendue de Millenium, explique comment il a écrit l'histoire de Zlatan. Confiant comment, déçu par les livres de footballs écrits par des nègres, il a décidé de raconter la vie de Zlatan "comme un roman". 

"Who the fuck is David Beckham?"

David Lagercrantz raconte encore comment il a passé 100 heures avec le footballeur, pour apprendre des choses qu'il ne savait pas sur lui. "Je ne voulais pas le rendre meilleur ou plus agréable qu'il n'est (...) Je lui ai dit que je venais de lire le livre de David Beckham et que c'était vraiment très ennuyeux. Et il a eu cette réponse: "Who the fuck is David Beckham?" (mais qui est David Beckham?). J'ai trouvé que c'était tout à fait lui".

"Je n'ai pas fait un travail de journaliste, je ne l'ai pas cité", ajoute David Lagercrantz qui justifie: "pour que quelque chose sonne de façon authentique et vrai, la dernière chose à faire, c'est mettre de véritables citations. Je ne pense pas avoir de véritables citations de lui", précise-t-il.

C'est donc légitimement un peu tremblant que l'écrivain s'est rendu chez Zlatan le terrible, lorsqu'il a reçu les épreuves du livre. "La première chose qu'il a dite c'est 'qu'est-ce que c'est que cette m...? Je n'ai jamais dit ça!'". Avant de s'adoucir. "Aujourd'hui, il pense que c'est vraiment son histoire".

M. R.