BFMTV

Michael Douglas juge la condamnation de son fils "adaptée"

L'acteur Michael Douglas a jugé "adaptée" la condamnation de son fils Cameron à cinq ans de prison pour vente de drogue, ajoutant que s'il n'était pas allé en prison, il serait probablement mort de surdose ou aurait été tué. /Photo d'archives/REUTERS/Mari

L'acteur Michael Douglas a jugé "adaptée" la condamnation de son fils Cameron à cinq ans de prison pour vente de drogue, ajoutant que s'il n'était pas allé en prison, il serait probablement mort de surdose ou aurait été tué. /Photo d'archives/REUTERS/Mari - -

LOS ANGELES - L'acteur Michael Douglas a jugé "adaptée" lundi la condamnation de son fils à cinq ans de prison pour vente de drogue, ajoutant que...

LOS ANGELES (Reuters) - L'acteur Michael Douglas a jugé "adaptée" lundi la condamnation de son fils à cinq ans de prison pour vente de drogue, ajoutant que s'il n'était pas allé en prison, il serait probablement mort de surdose ou aurait été tué.

En avril, Cameron Douglas, 31 ans, a plaidé coupable à New York de vente d'une grande quantité de méthamphétamine et de cocaïne et de possession d'héroïne. Il a demandé pardon à sa famille, et notamment à son grand-père, Kirk Douglas, et a reconnu une addiction de longue date à l'héroïne.

Invité de l'émission "Today" sur NBC, Michael Douglas a formulé l'espoir que Cameron pourrait repartir du bon pied à sa sortie de prison.

"Je pense que le tribunal a reconnu sa toxicomanie ainsi que le délit qu'il a commis et qu'il s'agit d'une peine d'une durée adaptée", a dit l'acteur.

Il s'est dit en partie responsable de la situation pour avoir été souvent absent, ajoutant que son fils avait aussi fait de mauvaises rencontres.

Notant que Cameron avait commencé à prendre de la drogue à treize ans, Michael Douglas s'est dit convaincu qu'il aurait fini par mourir ou par être tué s'il n'était pas allé en prison.

Il a enfin conseillé aux parents dont les enfants ont des problèmes d'agir avant que l'adolescent atteigne sa majorité.

"Vos possibilités, une fois que vos enfants ont 18 ans, sont limitées", a-t-il averti.

Bob Tourtelotte; Nicole Dupont pour le service français