BFMTV

La BD de la semaine: Sonny Liew commente Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée

-

- - © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

LA BD DE LA SEMAINE - Sonny Liew étonne avec cette biographie fictive d’un dessinateur. Tout en racontant la vie de Singapour, il rend hommage aux BD qui l’ont marqué, du Dark Knight Returns de Frank Miller aux aventures de Picsou dessinées par Carl Barks.

Sonny Liew est encore peu connu en France. Malgré une oeuvre comptant une demi-douzaine de livres, Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée (Urban comics) est seulement son second album à paraître en français, après The Shadow Hero, dont le personnage principal est le premier super-héros asio-américain. Dans Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée, Sonny Liew dresse la biographie du dénommé Charlie Chan, dessinateur fictif, génial auteur singapourien que le succès a toujours fui.

Tout en livrant une histoire très personnelle du 9ème Art (il pastiche notamment Frank Miller, l’auteur du Dark Knight Returns, et Carl Barks, le créateur de Piscou), Sonny Liew retrace celle de Singapour. Pour raconter cette histoire, il multiplie les supports différents: peintures, faux comics, commentaires de planches. Il a accepté de commenter pour BFMTV.com quelques pages.

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

La genèse du projet

"Je lisais des livres sur l’histoire de la BD, et je me suis rendu compte qu’ils analysaient une oeuvre par rapport à l’époque et à l’endroit où celle-ci avait été créée - la contre-culture des années 1960 sert à analyser les travaux de Robert Crumb, par exemple - et je me suis dit qu’il serait intéressant de prendre le contre-pied de cette idée pour proposer un livre sur l’histoire de Singapour qui, en apparence, raconterait l’histoire des BD de cette région. Et l’idée que la narration du livre puisse être de la fiction a rendu le projet encore plus intriguant. La phrase 'Je suis toujours sérieux quand il s’agit de BD!' signifie que la BD peut s’emparer de n’importe quel sujet… Je souhaiterais explorer des enjeux et des idées complexes, trouver de nouvelles manières de raconter des histoires. J’admire de nombreuses BD pour des raisons esthétiques, mais souvent je souhaiterais qu’elles aient de meilleures histoires. Je crois qu’il est possible de s’emparer d’un sujet complexe tout en proposant une mise en scène innovante qui plaise - c’est en tout cas mon ambition."

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

La méthode

"De nos jours, il est assez facile de reproduire numériquement l’apparence des vieux comics - dans mon cas, j’ai utilisé des layering effects sur Photoshop. Le plus difficile est d’obtenir les textures pour les placer sur les dessins. Il existe des échantillons en ligne, mais ils n’ont jamais exactement la bonne apparence… J’ai donc passé beaucoup de temps à farfouiller dans la bibliothèque de mon grand-père et dans des librairies d’occasion pour trouver des pages jaunies que je pouvais scanner et utiliser. Pour les dessins, j’ai procédé la plupart de temps sur une feuille de papier avec un stylo et de l’encre. Les couleurs sont numériques, bien que certaines images aient été peintes à l’huile. J’aime mêler des techniques digitales et analogiques, en espérant obtenir le meilleur de chacune. J’ai eu quelques difficultés et quelques défis à relever [pour raconter l’histoire de Charlie Chan en empruntant différents styles, ndlr]. J’ai mené de nombreuses recherches pour apprendre l’histoire de la BD. Puis, j’ai dû trouver la bonne structure narrative pour chaque section du livre. Pour l’imitation des différents styles, je ne savais pas si cela allait fonctionner ou non avant de commencer à travailler sur les pages. Pour le passage sur Bukit Chapalang [BD animalière présentée dans la planche ci-dessous, ndlr], j’ai hésité entre Snoopie et Pogo. J’ai choisi le dernier parce que la chance de pouvoir recourir à des personnages anthropomorphes m’a permis d’obtenir une espèce de couleur locale et de faire un clin d’oeil aux références à Maus glissées au début du livre."

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

Roachman

"Visuellement, Roachman est un concentré des travaux de Steve Ditko, de Wally Wood et de Yoshihiro Tatsumi. L’idée d’avoir un super-héros cafard me semblait très amusante et très étrange - d’une bonne manière. Les “vieux comics”, tels que celui-ci, devaient vraiment ressembler aux pages des comics d’antan. J’ai donc cherché à reproduire les effets de couleur de l’époque. Pour le reste du livre, j’ai voulu au contraire rester simple - avec des couleurs plates et des lignes claires, un peu dans la tradition des albums de Tintin et d’Astérix ou d’auteurs comme Chris Ware et Daniel Clowes."

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

Cheng Pei-Pei

"Je pense que les lecteurs les plus jeunes reconnaîtront principalement Cheng Pei-Pei pour son rôle dans Tigre et Dragon d’Ang Lee - où elle est âgée. La peindre lors de sa jeunesse permet ainsi d’évoquer la sensation du temps qui passe, ces époques qui ont disparu. Je me souviens que j’ai vu L’Hirondelle d’or [sorti en 1966, où elle joue son premier rôle, ndlr] après avoir vu Tigre et Dragon et sa présence est restée en moi."

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

Un hommage au Dark Knight Returns de Frank Miller

"J’ai toujours aimé cet album - l’histoire est si sombre et si incroyable. Aujourd’hui, il est difficile de séparer l’idéologie de Frank Miller [Miller est un néoconservateur, ndlr] de ses comics, mais DKR reste un grand livre en soi. La structure, la mise en page et le rythme du livre correspondaient parfaitement à cette section de l’histoire de Charlie Chan Hock Chye."

-
- © © 2016 Sonny Liew. Tous droits réservés. Urban Comics pour la version française

Un hommage à Carl Barks et Onc’ Picsou

"Encore une fois, il s’agit d’un personnage anthropomorphe qui fait référence aux sections précédentes … et au-delà de cela, il s’agit d’un hommage à l’un des comics que j’ai lu en grandissant et que j’ai adoré. Mon grand-père possédait une collection de Donald Duck et d’Onc’ Picsou que ma soeur et moi nous avons dévoré. Leurs aventures nous fascinaient à chaque lecture. Le style graphique de Charlie Chan a souvent changé au cours de sa vie parce que la narration avait besoin d’une variété visuelle pour s’assurer que le livre surprend sans cesse le lecteur, l’histoire de Singapour n’étant pas ce qui intéresse le plus grand nombre."

Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée, Sonny Liew, Urban Comics, 328 pages, 22,50 euros.
Jérôme Lachasse