BFMTV

Jack Bauer fait ses adieux, mais le cinéma l'attend

Après huit "journées" particulièrement éprouvantes, la carrière de l'agent spécial Jack Bauer (Kiefer Sutherland) a pris fin comme prévu sans happy-end, mais en laissant la porte ouverte à de nombreuses possibilités dans le film qui prendra le relais de l

Après huit "journées" particulièrement éprouvantes, la carrière de l'agent spécial Jack Bauer (Kiefer Sutherland) a pris fin comme prévu sans happy-end, mais en laissant la porte ouverte à de nombreuses possibilités dans le film qui prendra le relais de l - -

par Solarina Ho TORONTO - Après huit "journées" particulièrement éprouvantes, la carrière de l'agent spécial Jack Bauer a pris fin comme prévu...

par Solarina Ho

TORONTO (Reuters) - Après huit "journées" particulièrement éprouvantes, la carrière de l'agent spécial Jack Bauer a pris fin comme prévu sans happy-end, mais en laissant la porte ouverte à de nombreuses possibilités dans le film qui prendra le relais de la série "24 heures chrono".

Les multiples péripéties, toujours plus rudes, traversées par Jack Bauer, incarné par l'acteur Kiefer Sutherland, ne permettaient guère d'imaginer un happy-end au terme de sa huitième et dernière saison dont l'action se déroule toujours sur 24 heures, selon la recette narrative innovante imposée par la série de la Fox.

La fin en forme de suspense angoissant permettra en tout cas aux fans de spéculer à l'envi sur le scénario du long métrage en préparation.

Ce mois-ci, le producteur exécutif de la série, Howard Gordon, avait annoncé aux fans qu'"accorder un happy-end à Jack ne semblerait pas authentique".

La suite de cette dépêche dévoile des éléments de l'intrigue des deux derniers épisodes de "24 heures chrono", dont la lecture est déconseillée à ceux qui souhaitent en préserver le suspense.

>

>

>

>

>

>

>

Lors des deux derniers épisodes diffusés lundi soir, Jack Bauer échappe d'un cheveu à une exécution programmée avec l'accord tacite de la présidente américaine Allison Taylor (Cherry Jones), alors qu'il s'apprête à assassiner le président russe, qui s'emploie à saboter un accord de paix historique.

Il est alors contraint pour survivre de plonger dans la clandestinité et de s'évanouir dans la nature.

Cette huitième journée avait une fois de plus commencé sur une note d'espoir pour l'exécuteur des basses oeuvres de l'Amérique, qui semblait pouvoir enfin se consacrer à une vie de famille paisible.

Mais la branche new-yorkaise de la CTU, l'agence de contre-terrorisme, l'appelait alors pour l'aider à empêcher l'assassinat du président de la fictive République islamique du Kamistan.

L'assassinat aura lieu malgré tout, et Bauer découvre alors que le président russe en est l'un des commanditaires, avec l'ancien président américain Charles Logan, son adversaire de la saison 4.

Menaçant de dévoiler le complot, Jack devient alors une cible. Dans les dernières minutes de l'épisode final, la présidente Taylor empêche in extremis son exécution et lui conseille de fuir le pays.

Bauer n'a alors que le temps de faire ses adieux à son amie et collègue de longue date Chloe O'Brien (Mary Lynn Rajskub) avant de disparaître du radar.

On sait toutefois d'ores et déjà qu'il réapparaîtra sur le grand écran, comme l'avaient annoncé en mars Kiefer Sutherland, Howard Gordon et la Fox. Le scénario du film reste pour l'heure entouré du plus grand secret.

Diffusée pour la première fois en novembre 2001, dans la foulée des attentats du 11-Septembre, "24 heures chrono" a révolutionné les techniques de narration grâce à son déroulement en temps réel et ses écrans en split-screen permettant de suivre plusieurs actions simultanées.

La série, primée à de multiples reprises, a aussi connu son lot de controverses autour des questions de la torture et du poids des libertés individuelles face aux besoins de la lutte anti-terroriste.

Gregory Schwartz pour le service français