BFMTV

Cosey, Grand Prix d'Angoulême: "Cette année, j'étais sûr que ce ne serait pas moi"

-

- - Le Lombard -JP Grandjean

Le dessinateur suisse, auteur notamment de Jonathan, d'A la recherche de Peter Pan et plus récemment d'une aventure de Mickey, Une Mystérieuse mélodie, vient de recevoir la récompense suprême du Festival. Il a accepté de commenter à chaud cette nouvelle.

Le dessinateur Cosey a reçu, ce mercredi 25 janvier, le Grand Prix du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême (FIBD). Il est le second Suisse, après Zep, l'auteur de Titeuf, à obtenir ce trophée qui en 44 ans n'a consacré que deux dessinatrices, Claire Bretécher et Florence Cestac. 

"Cela fait très plaisir d'obtenir ce prix, qui est décerné par l'ensemble de la profession. C'est impressionnant", a-t-il déclaré, visiblement ému, à BFMTV.com. Depuis plusieurs années, la rumeur disait que Cosey allait l'emporter. "Oui, mon nom revenait. Cette année, j'étais sûr que ce ne serait pas moi. Je me disais que face à Larcenet et à Chris Ware, qui sont quand même deux pointures, je n'avais aucune chance. Et voilà! Je me suis trompé."

Connu pour sa série Jonathan (1975-2011), déambulations d'un jeune occidental au Tibet et au Népal, l'auteur helvète Bernard Cosendai dit Cosey a également dessiné Voyage en Italie (Dupuis), ainsi qu'A la recherche de Peter Pan (Le Lombard). "Tenant d’une ligne claire aérienne soulignée par des couleurs douces, presque au bord de l’évanescence mais gorgées de lumière, Cosey est un observateur minutieux des grands espaces et des paysages du monde", explique le communiqué du FIBD. Plus récemment, le dessinateur a compté parmi les auteurs francophones autorisés par Disney à réinterpréter les aventures de Mickey. Il a ainsi livré au printemps 2016 Une Mystérieuse Mélodie, où il imagine la rencontre entre la célèbre souris et Minnie. 

-
- © Le Lombard - Cosey

Cosey travaille déjà son prochain album

Ce n'est pas la première fois que le dessinateur suisse est récompensé à Angoulême. En 1982, Cosey a reçu "l’Alfred de la meilleure BD de l’année" pour Kate, 7e tome de sa série phare Jonathan. Dix ans plus tard, en 1993, son album Saïgon-Hanoï est couronné d'un Alph-Art du meilleur scénario. Le Grand Prix, une heureuse conclusion à cette belle histoire d'amour entre le dessinateur et le Festival? "Une conclusion? Je ne sais pas... Mais c'est vrai que l'on ne peut pas aller plus haut au niveau des prix".

Qu'à cela ne tienne: l'année prochaine, en 2018, comme le veut la coutume, une grande rétrospective retracera l'oeuvre du Grand Prix. "Cela m'effraie un peu", concède-t-il. "J'ai aussi du travail, un album à finir. C'est un album totalement noir et blanc, pas de hachure, pas de gris. Il devrait paraître à la fin de l'année chez Futuropolis. il parle d'êtres humains qui se rencontrent... au XXème siècle. Ils ont plus de soixante ans." Une nouvelle aventure...

Jérôme Lachasse