BFMTV

Comment Captain Marvel est devenu le symbole de la rivalité entre DC et Marvel

Shazam et Captain Marvel

Shazam et Captain Marvel - Urban Comics / Panini 2019

A l’occasion de la sortie des films Captain Marvel et Shazam, retour sur l’histoire éditoriale chaotique de ces deux personnages cultes de DC et Marvel.

Depuis des années, Captain Marvel (Marvel) et Shazam (DC) se font la guerre, sans le vouloir. Symboles de la rivalité qui oppose les maisons d’édition, les deux héros débarquent sur le grand écran à un mois d’écart. Le 6 mars, Brie Larson incarne Captain Marvel, et le 3 avril, ce sera au tour de Zachary Levy d’incarner Shazam.

Pour comprendre l’histoire de ces deux personnages, il faut remonter à février 1940 lorsque paraît aux Etats-Unis le deuxième numéro de la revue Whizz Comics, éditée par la maison d’édition Fawcett Comics. Imaginé par le scénariste Bill Parker et le dessinateur C. C. Beck, Captain Marvel s’inscrit dans la lignée de Superman, né deux ans auparavant. Il lui emprunte d’ailleurs sa posture sur la couverture du magazine: vêtu d’un justaucorps rouge orné d’un éclair, il soulève comme l’homme d’acier une voiture.

L’histoire est la suivante: l’orphelin Billy Batson, reporter radio, devient l'indestructible Captain Marvel lorsqu’il prononce le mot Shazam, acronyme formé à partir des initiales de plusieurs figures mythologiques dont il tire ses qualités: Salomon (sagesse), Hercule (force), Atlas (endurance), Zeus (puissance), Achille (courage) et Mercure (vitesse).

Des fables surréalistes

Le succès du personnage est fulgurant. Un demi-million d’exemplaires sont vendus. En moins d’un an, il décroche son propre magazine, Captain Marvel Adventures. Le succès d’un film dérivé, en 1941, consolide les ventes, qui dépassent bientôt celles d’Action Comics, le magazine de Superman. La situation interpelle son éditeur, National Comics, l’ancêtre de DC, qui s’évertue depuis 1938 à interdire les BD qui ressemblent un peu trop aux aventures du Kryptonien.

Shazam, le nouveau nom de Captain Marvel
Shazam, le nouveau nom de Captain Marvel © Urban Comics

Attaqué pour plagiat, Fawcett réplique aussitôt en lançant des séries dérivées consacrées à Captain Marvel Jr., Mary Marvel et enfin à la Marvel Family, qui paraît en décembre 1945. Ces techniques, qui visent à retarder le procès, renforcent auprès du public la marque Captain Marvel, dont les récits "s’éloignent alors de la simple lutte contre des criminels ou autres super-vilains mais prennent des allures de fables surréalistes dans lesquelles les éléments prennent vie et où les concepts les plus fous sont totalement admis par des lecteurs subjugués", estime le spécialiste Yann Graf dans Shazam Anthologie.

Le procès, ouvert en 1948, se termine avec un accord amiable entre DC et Fawcett. La maison d’édition, désormais interdite de publier de nouvelles histoires de Captain Marvel, ne fait cependant pas appel. Au mitan des années 1950, les super-héros ont perdu en popularité et ont laissé leur place aux histoires à l’eau de rose et aux récits d’horreur. Les derniers numéros de Whizz Comics et Captain Marvel Jr. paraissent donc en juin 1953, suivis par Captain Marvel Adventures en décembre et The Marvel Family en janvier 1954. Pendant presque vingt ans, les lecteurs resteront sans nouvelles de Captain Marvel. Longtemps indisponibles, ses aventures fascinent le scénariste Paul Dini, créateur notamment de Harley Quinn:

"Captain Marvel existait dans mon imagination bien avant que je sache à quoi il ressemble. Mon père, qui a grandi dans les années 1940, lisait les comics de Captain Marvel, l’entendait à la radio, le voyait dans des serials [feuilletons diffusés au cinéma]. Dans les années 1960, DC n’avait pas encore repris le personnage, il n’y avait plus de Captain Marvel, mais mon père me racontait ses histoires la nuit. Ce qu’il racontait était génial et je l’incitais à écrire ses histoires. C’est là qu’il m’a expliqué que ce personnage existait déjà depuis longtemps. Quand DC a réédité ses histoires dans les années 1970 et 1980, j’ai pu découvrir qu’elles étaient drôles."
Le "Captain Marvel" de Marvel
Le "Captain Marvel" de Marvel © Panini 2019

Créé pour des raisons juridiques

Retour aux années 1960. Après plusieurs années en hibernation, les super-héros reprennent du service. DC relance The Flash et Green Lantern. Stan Lee et Jack Kirby inventent de leur côté chez Marvel les Quatre Fantastiques, Spider-Man et Hulk. En 1967, pour empêcher des sociétés concurrentes de s'emparer du nom Marvel, Stan Lee imagine l’extraterrestre Mar-Vell, aussi appelé Captain Marvel, qui fait sa première apparition dans Marvel Super-Heroes #12.

Ce personnage, créé pour des raisons juridiques, est un extraterrestre qui se rend sur la Terre pour la conquérir avant de se vouer totalement à sa protection - comme le Surfer d’argent, né à la même période. Carol Danvers, l’actuelle Captain Marvel, imaginée en mars 1968 par Roy Thomas et Gene Colan, obtient ses pouvoirs après avoir été touchée par une explosion. Parallèlement, Fawcett, qui continue son activité, obtient un grand succès avec les comics Denis la Malice, mais ne peut réellement profiter du retour en grâce des super-héros. La société accepte un pacte avec le diable en vendant ses droits de Captain Marvel à DC aux débuts des années 1970.

Désormais intitulé Shazam: The Original Captain Marvel, le comics revient en février 1973. Le scénariste Dennis O’Neil et le dessinateur historique C.C. Beck sont aux commandes. Ils justifient l’absence du personnage, qui continue de s’appeler Captain Marvel dans les pages intérieures du comics, en expliquant qu’il a été prisonnier d’une bulle temporelle pendant deux décennies. La revue dure 14 numéros avant une mise en demeure de Marvel qui contraint DC à la rebaptiser Shazam: The World’s Mightiest Mortal. Commence alors pour le personnage une seconde vie. En 1974, il affronte Superman puis devient héros d’une série TV. Si le comics s’interrompt en 1978, Shazam continue d’exister et apparaît entre 1978 et 1982 dans World’s Finest Comics. Ses aventures se déroulent dans un univers alternatif, sur Terre-S.

Carol Danvers alias Captain Marvel
Carol Danvers alias Captain Marvel © Panini 2019

Rebooster les ventes

De son côté, pour conserver les droits du nom, Marvel est contraint de créer de nouvelles versions du personnage tous les deux ans. En janvier 1977, Marvel réintroduit ainsi Carol Danvers qui devient Ms Marvel dans des histoires écrites par Gerry Conway puis Chris Claremont et dessinées par John Buscema. Lancée à la fin des années 1970 dans un effort de féminiser les récits Marvel et le lectorat - et de rebooster les ventes, le comics Ms Marvel s’interrompt en 1979 après 23 numéros. Carol Danvers continue d’endosser cette identité jusqu’en 1983, date à laquelle elle devient Binay dans les pages d’Uncanny X-Men, puis Warbird en 1988.

Pour clarifier son univers partagé entre de multiples terres parallèles, DC fait table rase en 1986 avec Crisis on Infinite Earths de Marv Wolfman et George Pérez. Terre-S disparaît donc et la Famille Marvel rejoint la chronologie officielle. Son passé est remodelé, tout comme le personnage. En 1991, DC finit par racheter l'intégralité des droits des personnages Fawcett. Pour régulariser la situation du personnage, qui a entre-temps été réutilisé avec brio par Paul Dini et le dessinateur Alex Ross dans Le Pouvoir de l’espoir (2001), le responsable de la création de DC Geoff Johns décide en 2012 de mettre un terme à des décennies de confusion et renomme officiellement le personnage Shazam.

Au même moment, Marvel intronise officiellement Carol Danvers en Captain Marvel. Redevenue brièvement Ms Marvel en 2005, elle est en réalité le septième personnage de l’univers Marvel à porter ce titre après l’extraterrestre Mar-Vell, la policière Monica Rambeau, les enfants de Mar-Vell (Genis-Vell et Phyla-Vell), Khn’nr et Noh-Varr. Désormais héroïne de sa propre série, Carol Danvers décroche un nouveau costume imaginé par Jamie McKelvie. Écrites par Kelly Sue DeConnick et dessinées par Dexter Soy, ses aventures servent de base au film qui sort sur les écrans.

a lire aussi

Panini Comics édite plusieurs livres sur Captain Marvel. Une anthologie compilant les principaux récits du personnage (Je suis Captain Marvel, 320 pages, 25 euros) ; un ouvrage de ses premières aventures entre 1967 et 1969 (296 pages, 35 euros).

Plusieurs recueils d’histoires de Carol Danvers sont disponibles chez Panini Comics: La vie de Captain Marvel par Margaret Stohl, Carlos Pacheco et Marguerite Sauvage, Captain Marvel par Margaret Stohl et Michele Bandini et Captain Marvel - et nous serons des étoiles par Kelly Sue DeConnick, Dexter Soy et Emma Rios.

Urban Comics publie de son côté une anthologie retraçant l'évolution du personnage de Shazam.

Jérôme Lachasse