BFMTV

Comic Con Paris 2018: Batman, Superman et Daredevil décryptés par Frank Miller

Frank Miller

Frank Miller - Nicholas Hunt / Getty Images North America / AFP

Le dessinateur américain est l’invité d’honneur du Comic Con Paris, qui ouvre ses portes vendredi 26 octobre.

Invité d’honneur du Comic Con Paris, Frank Miller est l’un des dessinateurs et scénaristes les plus importants des trente dernières années. Avec ses représentations sombres et torturées de Batman et Daredevil, il a notamment contribué à révolutionner l’image des héros en collants américains.

Créateur également de Sin City, il a sorti cette année Xerxès, suite de 300, sa BD sur la bataille des Thermopyles devenu un blockbuster au cinéma. Influencé par le 7e Art, celui-ci lui a souvent rendu la pareille en le copiant allègrement. De retour derrière sa table à dessin après plusieurs années d’absence, il a écrit une suite à son mythique Dark Knight Returns, paru en 2015, et Superman Year One, récit des premiers pas de l’homme d’acier prévu pour novembre.

A l’occasion de sa venue à Paris, où il doit faire une annonce avec Andy Kubert, il évoque cette actualité chargée et commente quelques célèbres planches de Batman et Daredevil.

Batman Année Un de Frank Miller et David Mazzucchelli
Batman Année Un de Frank Miller et David Mazzucchelli © DC TM © 2018 DC COMICS. ALL RIGHTS RESERVED © 2018 URBAN COMICS pour la version française

La première rencontre avec Batman

"Ma première rencontre avec Batman remonte à l’enfance. J’étais un tout jeune garçon. J’étais un fan de Superman à l’origine. Je l’ai découvert dans les vieux dessins animés, puis j’ai lu les bandes dessinées. Quand j’avais cinq ans, ou peut-être sept, j’ai lu un album qui réunissait de vieux strips de Batman. Je regardais cette vieille histoire dessinée par Jerry Robinson dans les années 1940 et j’ai aussitôt adoré le style du dessin, à tel point c'était effrayant. L’histoire parlait d’un homme qui allait être exécuté et demandait de l’aide à Batman. Je ne pouvais pas m’en passer. Je suis tombé amoureux du personnage et je n’ai cessé de m’y intéresser depuis. Ce que j’aime dans Batman, c’est qu’il s’est construit lui-même. Il n’est pas né en sachant voler. C’est comme si tout le monde pouvait devenir Batman en travaillant assez."

The Dark Knight Returns de Frank Miller
The Dark Knight Returns de Frank Miller © DC TM © 2018 DC COMICS. ALL RIGHTS RESERVED © 2018 URBAN COMICS pour la version française

Une page célèbre réutilisée au cinéma dans Batman V Superman

"J’avais l’idée que Bruce Wayne ne cessait de revivre avec beaucoup de détails, seconde par seconde, cette scène [où ses parents sont assassinés, NDLR]. J’ai donc divisé la planche en plusieurs petites cases pour donner l’impression que ce moment ne le quitte jamais et occupe sans cesse son esprit. Quand j’ai commencé à travailler sur Batman, j’appréciais beaucoup ce qui avait été fait avant et je m’en suis inspiré pour mes propres histoires. Après ma contribution, tous ceux qui m’ont suivi ont utilisé ce que j’ai fait. C’est ainsi que ça fonctionne lorsque l’on travaille sur ces vieux personnages. Des personnages aussi bons que Batman ou Superman peuvent sans cesse être réutilisés, parce que l’idée de départ est bonne."

Daredevil par Frank Miller
Daredevil par Frank Miller © © 2018 Marvel

Daredevil

"Sur cette page, j’expérimentais la technique du 'split panel' qui permet de diviser une image en plusieurs cases pour que le lecteur s’y attarde plus longtemps. Cette technique a été utilisée d’une manière très efficace par Jim Steranko [dessinateur notamment de Sgt. Fury, NDLR], qui a réalisé une histoire d’horreur rien qu’avec cette technique. Il l’a souvent utilisée de manière inventive. Je trouvais son travail formidable et je voulais m’amuser avec cette technique. C’est une histoire où on ignore si Daredevil va se suicider ou tuer quelqu’un. Même lui l’ignore. Je me suis occupé des crayonnages de cette page. J’ai travaillé avec un dessinateur, Terry Austin, qui s’est occupé de l’encrage. Il a un style très détaillé. Klaus Janson, avec qui je travaillais habituellement, avait un style plus proche du mien, c’était plus fluide. Au fil des années, mon style a évolué vers l’abstraction et l’émotion."

Daredevil Renaissance par Frank Miller et David Mazzucchelli
Daredevil Renaissance par Frank Miller et David Mazzucchelli © © 2018 MARVEL

Daredevil Renaissance

"Daredevil est un des personnages les plus démunis en terme de pouvoirs. La seule chose qui le distingue des autres est sa cécité. Mon idée, dans cette histoire, était que le héros ne soit pas vêtu de son costume et qu’il soit passif, apeuré. Soit deux choses auxquelles on ne s’attend pas chez un super-héros. Généralement, ils passent leur temps à survoler les villes. David Mazzucchelli, le dessinateur, a porté très loin cette idée. C’est un des dessinateurs les plus extraordinaires que j’ai rencontrés. Dans Born Again, et encore plus dans Batman Year One, il a réussi à rendre ces histoires très réalistes, à créer une vraie connexion entre le lecteur et les personnages. Dans cette page, Matt Murdock est recroquevillé sur lui-même, comme un bébé. David a reproduit plusieurs fois cette image dans le livre pour illustrer la dépression nerveuse que traverse Matt, ainsi que sa folie, car il a tout perdu. L’idée était de le dépouiller, de l’humilier, de l’écraser complètement, pour qu’il puisse se reconstruire, revenir et devenir un personnage puissant et pur."

Xerxes de Frank Miller. Pas encore de date de sortie française.
Xerxes de Frank Miller. Pas encore de date de sortie française. © © 2018 Dark Horse

Xerxès, la suite de 300

"Sur cette page, j’ai fait ce que l’on ne doit pas faire: on ne doit jamais casser une page en deux parties. C’est très déstabilisant pour les yeux. C’est ce que je voulais faire: je voulais vous déstabiliser, parce qu’un homme est en train de se faire couper en deux comme dans un cartoon. Cette page introduit Aeskylos. Il est connu pour ses tragédies, mais il était aussi un guerrier. Peu de gens le savent. Tout le monde était un guerrier à cette époque-là."

Superman Year One par Frank Miller et John Romita Jr.
Superman Year One par Frank Miller et John Romita Jr. © © 2018 DC Comics

Le retour de Superman

"Cette histoire est une nouvelle introduction à Superman, comme si on ne l’avait jamais vu auparavant. Je travaille avec John Romita Jr. - qui est le meilleur de notre profession. L’histoire commence avec Superman bébé. Elle est racontée depuis le point de vue de l’enfant. C’est donc très effrayant au début. Ce qui est différent dans cette interprétation de Superman, c’est que l’on voit Superman comme le Casanova des comics. Il est le héros le plus sexy de l’histoire des comics! Il est très beau, il peut voler: il peut proposer à une femme le meilleur rencard imaginable. Cela se passe dans le monde d’aujourd’hui. Superman incarne l’optimisme. Souvenons-nous de ses origines: il a été créé pendant la Grande Dépression et il a atteint la gloire pendant la Seconde Guerre mondiale. C’était une époque terrible, sombre. C’est lors des prospères années 50 et 60 qu’il est devenu ce personnage très ennuyeux. Aujourd’hui est l’époque idéale pour faire revenir Superman."

Jérôme Lachasse