BFMTV

Christian Quesada: la maison d'édition J'ai Lu retire son autobiographie de la vente

Christian Quesada

Christian Quesada - Capture d'écran

J'ai Lu, qui a publié Le Maître de Midi en version poche, va retirer de la vente tous les exemplaires.

De champion à paria. Christian Quesada, ex-candidat star de l'émission Les 12 coups de midi sur TF1, a été mis en examen et écroué pour diffusion et détention d'images à caractère pédopornographique.

Une véritable disgrâce pour cet homme au destin incroyable: débarqué à Paris sans emploi et avec 60 euros sur son compte en banque à l'été 2016, il avait marqué le PAF en enchaînant 192 victoires, devenant une vraie vedette du petit écran. Son histoire, qui devait prochainement être adaptée au cinéma, avait d'ailleurs fait l'objet d'une autobiographie, Le maître de midi

Plus de 50.000 exemplaires

Alors que les révélations sur le candidat font la une des médias, l'ouvrage, qui s'était écoulé à plus de 50.000 exemplaires trois mois après sa sortie fin 2017, va disparaître des librairies - du moins pour l'instant, en version poche. Selon nos informations, la maison d'édition J'ai Lu, qui a édité le livre en version poche en janvier dernier, a décidé de retirer dès aujourd'hui tous les exemplaires des points de vente. 

Reste à savoir si cette décision sera également prise par la maison d'édition Les Arènes, qui a publié la version grand format de l'autobiographie en novembre 2017. Contactée par nos soins à ce sujet, la maison d'édition n'a communiqué aucune réponse. 

-
- © -

Des centaines d'images pédopornographiques

Lundi, Christian Quesada a été placé en garde à vue, puis déféré mercredi matin avant d'être présenté à un juge d'instruction. Placé à l'isolement, il a dormi en prison hier soir

L'accusation de corruption de mineur dont il fait l'objet date de plusieurs mois. Après un tchat sur internet avec une adolescente, il lui aurait demandé de se dénuder en ligne, ce qu'elle aurait refusé. Durant les perquisitions, les gendarmes ont retrouvé des centaines d'images pédopornographiques.

Ses trois ordinateurs ont été saisis, ainsi que plusieurs clés USB contenant "des images par centaines", selon une source proche du dossier. Tous les disques durs n'ont pas encore été exploités, a fait savoir le procureur de Bourg-en-Bresse à BFMTV.

L'ancien candidat a reconnu en garde à vue la détention d'images et la corruption de mineur, mais il assure n'être jamais passé à l'acte et n'avoir jamais commis d'agression. L'enquête des gendarmes a commencé il y a plusieurs semaines, le temps de remonter jusqu'à lui. Une information judiciaire a été ouverte. Les investigations devront déterminer s'il fait partie d'un réseau de pédophiles, qui auraient pu s'échanger des fichiers entre eux. 

Nawal Bonnefoy avec Antoine Forestier