BFMTV

Aznavour veut que la France accueille les persécutés du Moyen-Orient

Charles Aznavour, lors d'un concert à Berlin, le 22 mai dernier.

Charles Aznavour, lors d'un concert à Berlin, le 22 mai dernier. - John MacDougall - AFP

Charles Aznavour incite les villages français en déshérence à faire venir les chrétiens persécutés et les Kurdes pour travailler et vivre à l'abri.

Le chanteur franco-arménien Charles Aznavour a appelé lundi à venir en aide aux communautés chrétiennes et kurdes persécutées au Moyen-Orient en les accueillant dans les villages français "qui ont besoin d'être repeuplés". "Je suis préoccupé par cette population qui est massacrable!", s'est indigné le chanteur, âgé de 90 ans, sur les ondes d'Europe 1.

"Aidez-les! Prenez-en un chez vous! Aidez-les à rentrer quelque part! Trouvez-leur un appartement!", a réclamé l'artiste, ambassadeur d'Arménie en Suisse et représentant permanent d'Erevan auprès de l'ONU et de l'Unesco, en évoquant les populations menacées par l'État islamique (EI) en Syrie et en Irak.

"Oeil pour oeil, dent pour dent!"

"Ces villages ont besoin d'être repeuplés! La mairie existe toujours, la Poste, l'Eglise est vide...", a-t-il regretté, appelant à l'accueil de réfugiés dans les zones rurales. "On ne peut pas vivre comme ça, en égoïste! Il faut faire quelque chose!".

Interrogé sur la réaction à adopter face à l'Etat islamique, l'artiste, sans plaider pour une guerre frontale avec les jihadistes, a déclaré: "On ne discute pas avec des étrangleurs! On fait comme eux: vous égorgez, on égorge! OEil pour oeil, dent pour dent!".

8.000 demandes de visa

Dans une tribune parue mercredi 13 août dans Le Figaro, Charles Aznavour avait déjà proposé de confier les villages français "aujourd'hui totalement à l'abandon" à ces "chrétiens, ces Kurdes, ces yazidis, ces Arméniens" avec pour "obligation de les reconstruire, de les faire revivre, de labourer à nouveau des terres dont la fertilité ne fait aucun doute".

Jeudi, une quarantaine de réfugiés chrétiens irakiens sont arrivés à Paris, à bord d'un avion français. A ce jour, le HCR estime à 1,2 million le nombre des Irakiens déplacés par les combats en 2014 en Irak. Quelque 8.000 réfugiés chrétiens ont fait des demandes de visa au consulat général de France à Erbil, avait indiqué il y a quelques jours un évêque français de retour de cette zone.

A. G. avec AFP