BFMTV

Michelin 2020: trois nouveaux restaurants récompensés par les trois étoiles en France

BFMTV

Le guide Michelin a dévoilé ce lundi son édition 2020. Avec quelques surprises, des déceptions, et de nouvelles tendances.

Suspense terminé pour le monde de la gastronomie française, qui retenait son souffle avant l'annonce, ce lundi, du palmarès 2020 du guide Michelin. La cérémonie d'annonce des nouveaux lauréats d'une, deux ou trois étoiles se tenait à partir de 16 heures 30 à Paris, et a fait comme chaque année son lot d'heureux et de déçus.

Ont décroché trois étoiles Christopher Coutanceau, connu pour sublimer les produits de la mer dans la table portant son nom à La Rochelle, ainsi que le restaurant Kei, de Kei Kobayashi, premier Japonais à recevoir trois étoiles en France. L’Oustau de Baumanière, de Glenn Viel, Jean-André Charial et Laurent Soustelle, a lui aussi remporté sa troisième étoile.

Parmi les nouveaux qui décrochent une étoile en 2020, Matthieu Dupuis-Baumal (Château de la Gaude), Fabrice Idiart (Moulin d’Alotz), Pascal Auger (La Vieille Fontaine), Jordan Prot (Le Charlemagne) ou encore Alexandre Bousquet (L’Atelier Alexandre Bousquet). 

628 tables étoilées

En amont, le Michelin avait indiqué sur son site internet qu'il y aurait cette année 628 tables étoilées (soit quatre de moins que l'an dernier), dont 18 nouveaux restaurants étoilés à Paris.

Après avoir retiré il y a quelques jours sa troisième étoile au restaurant situé près de Lyon du défunt Paul Bocuse, le guide avait aussi fait savoir qu'il n'y aurait pas d'autres rétrogradations de ce type.

"Il n'y a pas d'autres établissements trois étoiles en 2019" remis en cause "dans le millésime 2020", a annoncé à l'AFP le patron du guide rouge, Gwendal Poullennec, dont c'est la deuxième édition à ce poste.

La gastronomie durable

Lors de la cérémonie se déroulant au pavillon Gabriel, le guide rouge a lancé pour la première fois une sélection "gastronomie durable" reconnaissable à un pictogramme représentant une feuille et distinguant des chefs soucieux du respect de l'environnement. "Il s'agit pour le guide de devenir un accélérateur du changement et une vitrine de bonnes pratiques partout dans le monde", a souligné le Michelin.

N.B. avec AFP