BFMTV

Guerre des frites entre la Belgique et la Colombie

Les frites britanniques ont perdu quelques centimètres

Les frites britanniques ont perdu quelques centimètres - Pixabay - HarryFabel (Photo d'illustration)

L'Organisation mondiale du commerce va devoir arbitrer un conflit commercial entre la Belgique et la Colombie à propos des droits de douane imposées aux frites.

De la friture sur la ligne entre la Belgique et la Colombie. Au moins que l'Union européenne a dû saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) afin de constituer un groupe d'experts pour arbitrer le conflit commercial avec la Colombie à propos des droits de douane imposées aux frites belges, allemandes et néerlandaises.


"Les membres de l'OMC ont accepté une deuxième demande de l'Union européenne visant à établir un groupe spécial pour statuer sur les droits antidumping de la Colombie sur les frites congelées en provenance de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas", a indiqué un responsable de l'OMC.

Des mesures souvent contestées

Bruxelles avait déjà formulé une première demande de panel à la mi-février, mais cette demande avait été refusée par Bogota. Selon les règles de l'OMC, la deuxième demande de panel est, en pratique, automatiquement acceptée.


Le litige porte sur les droits de douane antidumping imposés par la Colombie sur les frites surgelées en provenance de Belgique, d'Allemagne et des Pays-Bas. Ces mesures, annoncées par Bogota en novembre 2018, sont selon l'Union européenne complètement injustifiées et nuisent aux entreprises européennes.

Les mesures antidumping sont autorisées par l'OMC, mais uniquement à certaines conditions et sont souvent l'objet de contestation des pays.

IV avec AFP