BFMTV

Cuisinez-moi: les fraises Label Rouge

Les fraises françaises doivent redevenir les préférées des... Français.

Les fraises françaises doivent redevenir les préférées des... Français. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Tous les week-ends, découvrez un produit frais de nos régions et de la gastronomie française, grâce à la chronique de Philippe Toinard, chroniqueur gastronomique de BFMTV. Ce samedi, les fraises Label Rouge.

La polémique récente entre une enseigne de distribution française et les producteurs de fraises français, qui n’ont pas digéré la promotion sur des fraises espagnoles vendues 79 centimes d’euros la barquette de 500g, a relancé la guerre des fraises.

Cette guerre est le résultat d’une main mise de l’Espagne sur le marché de la fraise. L’Espagne est le premier pays producteur européen loin devant la Pologne, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la France. Pour information, nous consommons 125.000 tonnes de fraises par an, dont 60.000 environ proviennent d’Espagne et 45.000 de France.

Les fraises françaises seront toujours plus chères que les fraises espagnoles mais la différence de qualité est incomparable notamment si l’on goûte les fraises Label Rouge du Lot-et-Garonne, premier département producteur de fraises en France.

Un Label Rouge, ça nous garantit quoi?

Les producteurs du Lot-et-Garonne se sont regroupés dans les années 90 pour faire face à l’arrivée massive des fraises espagnoles. Et plutôt que de réagir par une guerre des prix, ils ont réagi en travaillant sur la qualité. D’ailleurs leur production a baissé avec la volonté de produire moins mais mieux.

Le Label Rouge, c’est un cahier des charges strict:

- avec une labellisation de chaque parcelle. Toute la production du Lot-et-Garonne n’est pas en Label Rouge. Toute fraise qui n’est pas conforme au cahier des charges est écartée. - les efforts des producteurs se sont portés sur une culture suspendue ce qui permet d’utiliser moins de pesticides car la fraise ne touche pas le sol. - ils font également en sorte d’utiliser de l’eau de pluie. - lors de la récolte, les fraises sont rangées directement dans des barquettes côte à côte et non pas les unes sur les autres. - enfin, les fraises doivent être de forme régulière, avoir le même calibre, être cueillies au stade optimal de la maturité selon la température qu’il fait dehors et selon la température de la fraise à cœur et enfin la fraise doit posséder un taux de sucre garanti et supérieur à la moyenne, et un arôme intense.

Les fraises concernées par ce Label Rouge

La première qui est arrivée sur nos étals, c’est la gariguette de forme allongée. Elle est disponible de mars à juin.

La deuxième, la ciflorette, moins rouge que la gariguette et moins élancée mais plus juteuse sera mise en vente d’avril à juin.

La troisième, la Charlotte que l’on aime pour ses rondeurs. On dit que c’est la préférée des enfants car c’est la plus sucrée et la plus parfumée. On la trouve d’avril jusqu’aux premiers jours de l’automne.

|||

Le prix?

Entre 3 et 4 euros la barquette de 250 g soit entre 12 et 16 euros le kilo.

Philippe Toinard