BFMTV

Un agriculteur britannique sauve quatre renardeaux en pratiquant une césarienne sur leur mère

De jeunes renards

De jeunes renards - BFMTV

Percutée par une voiture, la renarde était en train de mourir quand un jeune Britannique du Sussex, au sud de l'Angleterre, a pris son courage à deux mains pour pratique une césarienne.

Alors qu'il était en voiture, Chris Rolfe un Britannique de 24 ans, a vu un automobiliste heurter une renarde. Ce jeune agriculteur s'est alors garé afin de vérifier dans quel état était l'animal. Un geste qu'il décrit comme "instinctif".

"Je l'ai vu sur la route et je me suis arrêté pour pour vérifier si elle souffrait. Je me suis juste senti obligé de le faire, je ne voulais pas que la mère souffre et c'est pour ça que je suis sorti de ma voiture" a-t-il expliqué à l'agence de presse anglaise South West News Service.

S'il ne pouvait rien faire pour la sauver, il a vu que son ventre bougeait. Extrêmement réactif, il a décidé de sauver les petits en pratiquant une césarienne.

"Je n'avais pas vraiment le temps de réfléchir, il fallait que je fasse une césarienne parce que chaque minute comptait" a-t-il affirmé.

Après avoir été cherché un couteau dans voiture, il a ouvert le ventre de la renarde pour procéder à une césarienne. Une opération délicate, mais qu'il avait déjà pratiqué par le passé sur une brebis.

Sauver les petits

Après avoir sauvé les quatre renardeaux, il les a mis dans ses poches et les a emmenés chez sa mère. Heureux hasard: Jean Rolfe, qui a fait partie du Fox project, une association caritative qui s'occupe des renards, savait exactement ce qu'il fallait faire.

Avec l'aide de son fils, ils ont nettoyé les petits à l'aide d'une serviette humide et les ont "mis dans une boîte en carton haut dessus d’un radiateur pour les garder au chaud".

Pendant plusieurs jours ils ont pris soin des petits, les nourrissant, dans un premier temps, toutes les vingt minutes puis toutes les deux ou trois heures pour les sevrer.

Retour dans la nature

A présent sauvés et âgés de sept semaines, Ginger, Little Tip, Big Tip et Biscuit devraient être remis en liberté à l'âge de six mois. Afin de les y préparer, l'association Fox Project va les emmener dans d'autres familles d'accueil afin de les habituer à d'autres odeurs, et de les rendre plus indépendants.

Si au bout de six mois, les renardeaux ne sont pas encore prêts à être lâchés dans la nature, Fox Projects continuera de les y préparer. Pour Jean Rolfe, cela va de soit, "même si ce sont des animaux adorables, ils sont sauvages et ils ont besoin d'être sauvages" a-t-elle conclu auprès de la South West News Agency.

Aude Solente