BFMTV

Surprenante apparition d'une baleine à bosse au large de la Côte d'Azur

Une baleine à bosse a été aperçue la semaine dernière au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat dans les Alpes-Maritimes. Le cétacé a été formellement identifié. Sa venue, très rare en Méditerranée, reste inexpliquée.

Il y a une semaine, Joseph Morales et ses compères plongeurs ne pensaient pas revenir de leur exploration si enthousiasmés. Au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat, dans les Alpes-Maritimes, les explorateurs ont été les témoins d'un fait rarissime en Méditerranée. Une baleine à bosse a croisé leur chemin à seulement 200 mètres des côtes. Sur le coup, les navigants ont peiné à y croire.

"On a aperçu une tache blanche sous l'eau. On a d'abord cru que c'était un sac en plastique. Et puis la baleine est sortie à côté de nous, à deux mètres du bateau. Elle a soufflé, ça a fait un grand bruit", se souvient Joseph Morales.

Rapidement, le moniteur de plongée mesure sa chance et tente d'immortaliser ce moment avec son appareil photo en suivant le cétacé, long d'une quinzaine de mètres.

"J'avais 17 nœuds au compteur, soit notre vitesse quasi-maximale. Et puis elle, elle était à côté de nous mais elle nous donnait l'impression d'être à l'arrêt", raconte-t-il. "Elle est finalement passée sous le bateau avant de disparaître."

Une visite inexpliquée

Si des baleines vivent tout au long de l'année en Méditerranée, à l'instar des rorquals, celle à bosse ne nage habituellement que dans les océans.

"En cette saison, elles sont plus spécifiquement dans les eaux froides, dans le nord de l'Europe comme vers l'Islande. Tout simplement pour se nourrir, notamment en krills", indique Murielle Oriol, chargée de mission au sein de SOS Grand Bleu.

Cette association de protection de mammifères marins a par ailleurs formellement identifié la baleine à bosse, reconnaissable grâce à "ses longues nageoires pectorales blanches" et "ses petites protubérances sur la tête", propres à cette espèce. Impossible toutefois pour les bénévoles de SOS Grand Bleu de donner une explication à la venue de ce cétacé en Méditerranée.

Cette rencontre est rare mais pas inédite. Il y a trois ans, une autre baleine à bosse avait été aperçue à quelques milles marins de là, au large de Beaulieu-sur-Mer.
P. P. avec Annabelle Rouleau et Emma Arnau