BFMTV

Pyrénées : pas de lâcher d'ours jusqu'à nouvel ordre

Une oursonne des Pyrénées et son petit observés grâce à des jumelles spéciales à vision nocturne.

Une oursonne des Pyrénées et son petit observés grâce à des jumelles spéciales à vision nocturne. - -

Le gouvernement a annoncé ce mercredi qu'il n'y aurait, jusqu'à nouvel ordre, pas de lâcher d'ours supplémentaire.

Le gouvernement a décidé de ne pas procéder à de nouvelles réintroductions d'ours dans les Pyrénées dans l'immédiat, en arguant que l'actuelle population de plantigrades connaissait un bon taux de croissance, a fait savoir mercredi le ministère de l'Ecologie.

Une population multipliée par cinq depuis 1995

Cette décision a suscité une vive réaction chez les défenseurs de la présence controversée de l'ours dans le massif, selon lesquels la ministre de l'Ecologie Delphine Batho a "mal apprécié" l'urgence de nouveaux lâchers. "On considère qu'on est plutôt dans une situation favorable", avec une population d'ours qui a été multipliée par cinq depuis 1995, même si à terme pourront se poser des problèmes génétiques, a-t-on expliqué au ministère.