BFMTV

Pandas d'Edimbourg: pas de coït mais une insémination artificielle

La femelle Tian Tian au zoo d'Edimbourg.

La femelle Tian Tian au zoo d'Edimbourg. - -

Le couple de pandas d'Edimbourg n'a pas réussi à s'accoupler naturellement, les spécialistes du zoo ont du procéder à une insémination artificielle.

Tian Tian et Yang Guang ne l'ont pas fait. Le couple de pandas du zoo d'Edimbourg a échoué, comme l'année dernière, à se reproduire naturellement. Même si le mâle, Yang Guang, semblait intéressé, la fenêtre de fertilité de Tian Tia allait se refermer. Les spécialistes du zoo ont décidé de l'inséminer artificiellement avant que ne se termine la période de procréation annuelle de 36 heures.

"Yang Guang était intéressé et a montré un comportement vraiment encourageant, cependant, se fondant sur son expérience acquise au cours de nombreuses années, notre collègue chinois, le professeur Wang, a considéré que bien que Tian Tian avait affiché toutes les attitudes appropriées, elle avait également émis des signaux pour dire (à son compagnon) qu'elle n'était pas disposée à s'accoupler", a déclaré un porte-parole du zoo.

Résultat de l'insémination en juillet

Le plan B était prévu : l'insémination artificielle. Constant aucun coït entre les deux pandas, les spécialistes du zoo d'Edimbourg ont du intervenir. "Il n'y a pas eu de tentative d'accouplement naturel", a expliqué un porte-parole du zoo avant d'ajouter: "Les procédures (d'insémination artificielle) ont été suivies à la perfection et les deux (pandas géants) vont bien mais ne pourront pas être vus par les visiteurs jusqu'à mardi."

On ne saura qu'à la mi-juillet si la femelle attend un heureux événement. Tian Tian (Chérie) et Yang Guang (Lumière du soleil) sont arrivés de Chine au zoo d'Edimbourg en décembre 2011. Depuis, ils sont devenus de vraies stars, comme nombre de leurs congénères prêtés à différents zoos dans le monde.

À LIRE AUSSI:

>> Les pandas d'Edimbourg vont-ils (enfin) "le faire"?

>> Japon: les pandas géants se sont accouplés

>> Naissance rarissime d'un bébé panda géant

>> Le panda, un enjeu diplomatique

M. P. avec AFP