BFMTV

Palmerston, le chat du ministère des Affaires étrangères britannique, prend sa retraite

Le chat Palmerston

Le chat Palmerston - Twitter/Palmerston

Après quatre ans de bons et loyaux services, le chat a décidé de "s'éloigner des feux de la rampe".

Palmerston, résident à quatre pattes du ministère des Affaires étrangères britannique et chasseur de souris en chef, a décidé de prense sa retraite. Dans une missive publiée sur Twitter à l'attention de Simon McDonard, sous-secrétaire permanent au ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, le chat a expliqué vouloir "s'éloigner des feux de la rampe" et "prendre du temps pour lui", raconte Politico.

Palmerston avait été adopté dans un refuge en 2016. Depuis quatre ans, ses aventures au ministère, et sa rivalité avec Larry, le chat de Downing Street, étaient souvent l'objet de petites histoires sur Twitter.

"La propagation du coronavirus dans le monde en a poussé beaucoup, comme moi, à travailler à domicile", explique t-il. "Je promets que j'ai été autant assidu à la tâche que d'habitude", peut-on lire de la part du chat.

"Je n’ai pas été en mesure d’attraper les souris de la rue King Charles", a-t-il par ailleurs déploré, mettant tout de même en avant ses "efforts diplomatiques".

"Une vie plus détendue, plus calme"

"J’ai trouvé que la vie loin du ministère était détendue, plus calme et plus facile", poursuit la lettre." "L’agitation du bureau me manquera. Ca me manquera aussi de sortir de ma cachette en courant pour découvrir quel ambassadeur est en train de marcher dans le couloir."

En réponse à la lettre, Simon McDonard a affirmé que ce compagnon manquera à "tout le monde".

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV