BFMTV

Notre-Dame: après l’incendie, le couple de faucons de la cathédrale de retour dans son nichoir

La cathédrale abrite deux faucons (illustration).

La cathédrale abrite deux faucons (illustration). - Lionel Bonaventure - AFP

Après avoir échappé à l'incendie, les deux rapaces qui nichent à la cathédrale sont de retour sur l'édifice.

Ils avaient fui l'incendie de Notre-Dame mais ils sont de retour. Le couple de faucons crécerelles qui avait élu domicile sur la cathédrale est finalement revenu nicher sur l'édifice.

"La femelle a été aperçue jeudi dernier devant la même cavité où elle avait prévu de pondre. Le vendredi, le mâle était avec elle", se réjouit auprès de 20Minutes Emmanuel du Chérimont, membre de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) en Ile-de-France. 

Au lendemain de l'incendie pourtant, la LPO s'inquiétait du sort des deux rapaces, dans un message diffusé sur Facebook. "Suite au dramatique incendie d'hier, il est désormais incertain qu’ils réussissent à trouver une alternative de nidification si proche de leur date de ponte (en général vers le 22 avril)", écrivait la LPO. 

Trop d'agitation avec les travaux? 

Malgré la bonne nouvelle, l'agitation autour de Notre-Dame inquiète quand même la LPO, car les faucons crécerelles ont besoin de calme.

"Là, l’échafaudage a complètement fondu dans l’incendie. Il va donc falloir le scier petit bout par petit bout, ce qui va faire beaucoup de bruit. Si le couple est à nouveau dérangé, il ne reviendra pas", craint Emmanuel du Chérimont. Il souhaite que les travaux ne commencent que fin juin ou début juillet, lorsque les oisillons auront pris leur envol. 

Notre-Dame est connu des protecteurs des oiseaux comme un site "historique" pour le suivi des populations de faucons crécerelles de Paris, une espèce protégée. Leur présence a été identifiée "depuis au moins 1840". Selon la LPO, moins de 30 couples de faucons crécerelles sont présents dans la capitale. 

Carole Blanchard