BFMTV

Le Japon a tué 251 baleines pour sa dernière campagne de pêche en Antarctique

Des pêcheurs japonais harponnent une baleine le 15 février 2013, dans l'océan Antarctique.

Des pêcheurs japonais harponnent une baleine le 15 février 2013, dans l'océan Antarctique. - -

Interdit de chasse à la baleine dans l'Antarctique depuis fin mars, le Japon a annoncé avoir pêché 251 baleines pour sa dernière campagne "scientifique" dans cette zone géographique. Un bilan en hausse.

Le Japon a annoncé avoir tué 251 baleines durant sa campagne annuelle de "pêche scientifique" en Antarctique, la dernière après l'interdiction ordonnée récemment par la Cour Internationale de Justice (CIJ) de La Haye.

Ces chiffres, révélés mardi par l'Agence japonaise des pêches, sont en hausse par rapport au bilan de 103 cétacés tués lors de la campagne précédente, mais en nette baisse par rapport à l'objectif qui était fixé d'environ 935 baleines du 3 janvier au 13 mars derniers.

La chasse reprendra ailleurs

Contraint et forcé par la CIJ, la plus haute instance judiciaire de l'ONU, le Japon a annoncé le 3 avril qu'il renonçait pour la première fois depuis 27 ans à sa prochaine campagne de chasse à la baleine dans l'Antarctique, qui aurait dû démarrer l'hiver prochain pour deux ou trois mois.

"Mais nous prévoyons de poursuivre le programme de recherche baleinier ailleurs comme prévu", avait toutefois averti un responsable de l'Agence. La CIJ avait donné raison à l'Australie, qui avait assigné le Japon devant la Cour en 2010, arguant que le Japon détournait un moratoire de la Commission baleinière internationale (CBI) datant de 1986 et n'autorisant la chasse à la baleine qu'à des fins scientifiques. La CIJ a estimé que le Japon déguisait une activité commerciale en programme de recherche scientifique.

A.S. avec AFP