BFMTV

COMPARATIF – Ce que les labels garantissent sur le bien-être animal

-

- - Nicolas Vigier / Flickr CC

À l'occasion du salon de l'Agriculture, nous avons comparé les exigences de quatre labels bio sur le bien-être des animaux d'élevage, les véritables stars du rendez-vous annuel des agriculteurs.

Le 55e salon de l’Agriculture a ouvert ses portes ce week-end, à Paris. Chaque année, ce rendez-vous incontournable entre les agriculteurs et le grand public remet sur le devant de la scène la question du bien-être des animaux d’élevage. Plusieurs labels biologiques se sont emparés de cette question sensible, avec une promesse: celle de pouvoir concilier consommation de viande et éthique. Pour savoir ce qu’ils garantissent exactement, nous avons mené notre propre comparatif.

Des labels plus ou moins stricts sur les conditions d'élevage

  • Le label Nature&Progrès est de loin le plus exigeant en matière d’éthique animale. Alors que la plupart des marques autorisent des cheptels jusqu’à 2 UGB par hectare (1 bœuf adulte = 1 UGB, un veau = 0,4 UGB), l’association écologiste en tolère seulement la moitié. Elle oblige les éleveurs à laisser leurs animaux plus longtemps en vie et s’oppose strictement à la séparation des petits avec leur mère ou l’insémination artificielle.
  • La certification Demeter a une vision bien particulière de l’éthique animale. Dans son cahier des charges, elle est la seule marque à évoquer le thème des sentiments des animaux d'élevage, ces "êtres doués d’âme". "Des soins remplis d’amour et de respect favorisent le bien-être de l’animal, sa santé et ses capacités de production", peut-on ainsi lire dans sa charte.
  • Bio Cohérence se distingue par son avis tranché sur la question de la méthode d’abattage: il doit systématiquement se faire après étourdissement. Les autres labels se contentent de demander aux éleveurs de "minimiser" le stress et la douleur des animaux dans cette dernière étape de leur vie, notamment en raccourcissant le circuit à l'intérieur des abattoirs.
  • En revanche, ces trois logos se trouvent uniquement dans les chaînes de magasins bio. Dans sa définition de "l’Agriculture Biologique", l’Union européenne impose déjà plusieurs normes sur le bien-être animal. Même s’il exige le strict minimum, ce label a l’avantage d’être beaucoup plus répandu, notamment dans les supermarchés. Pour en savoir plus, consultez notre comparatif complet ci-dessous.
Emeline Gaube