BFMTV

Afrique du Sud : le rhinocéros menacé

339 rhinocéros ont déjà été massacrés depuis le début de l'année. Le triste record est en passe d'être battu.

339 rhinocéros ont déjà été massacrés depuis le début de l'année. Le triste record est en passe d'être battu. - -

Ce grand mammifère africain est, depuis quelques années, la nouvelle cible des braconniers, qui en veulent à sa corne.

Le rhinocéros est en passe de rejoindre l’éléphant sur la liste des grands mammifères menacés par le braconnage sur le sol africain. En cause : le commerce de ses cornes vers l’Asie du sud-est et plus particulièrement le Vietnam, où elles sont réputées pour leurs supposées vertus thérapeutiques et aphrodisiaques. Traitement contre la fièvre et le cancer, puissant stimulant sexuel : autant de propriétés qui n’ont jamais été scientifiquement confirmées.

A cela s’ajoute une consommation devenue plus courante, puisque la corne de rhinocéros serait, toujours selon les Vietnamiens, un remède efficace contre la gueule de bois. Consommée diluée dans de l’eau après une soirée trop arrosée, la poudre de corne aiderait donc à la désintoxication. Ainsi, bien que vendue très chère, la corne de rhinocéros est de plus en plus prisée des riches Vietnamiens. Conséquence : une explosion du trafic.

2012, d'ores et déjà une année record

Les chiffres sont éloquents : entre 1990 et 2005, les braconniers sud-africains tuaient une moyenne de 14 rhinocéros par an. En 2012, plus de 330 mammifères ont été massacrés, en 2011, près de 450.

Cette année, le record sera sans aucun doute battu, comme l’explique un rapport de l’ONG britannique Traffic, qui table sur plus de 500 animaux tués pour leur corne d’ici la fin du mois de décembre. L’ONG dénonce un vaste réseau tissé entre des professionnels de l’industrie de la faune en Afrique et des organisations criminelles asiatiques.

Voir ci-dessous le graphique établi par l’ONG Traffic, sur l’évolution du massacre des rhinocéros entre 1990 et 2011 :

 Quelles mesures pour lutter contre le massacre ?

L'Afrique du Sud a intensifié ses mesures anti-braconnage dans le parc national Kruger et dans d’autres réserves naturelles du territoire, ce qui a donné lieu à 192 arrestations depuis le début de l’année. Des opérations de capture de rhinocéros par des vétérinaires chargés de leur enlever leur corne sous anesthésie, afin de dissuader les braconniers, ont également été mises en place.

De son côté, le gouvernement vietnamien est accusé de ne pas prendre les mesures nécessaires contre ce fléau, malgré les pressions de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES).

Enfin, le WWF, Fonds mondial pour la nature, a lancé dernièrement une vaste campagne d’information sur le braconnage des rhinocéros intitulée "Kill the trade that kills the rhino" ("Tuons le trafic qui tue le rhinocéros"), infographie à l’appui.