BFMTV

Virus de la tomate en France: Didier Guillaume annonce que des mesures de confinement ont été prises

S'il n'est pas dangereux pour l'homme, le virus ToBRFV pourrait, s'il n'est pas circonscrit correctement, être dévastateur dans les exploitations françaises et européennes.

Au lendemain de la confirmation d'une contamination de tomates en serre par le virus ToBRFV dans une exploitation du Finistère, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume s'est voulu rassurant. 

Sur BFMTV ce mardi matin, il a assuré que "tout (était) sous contrôle" et que le danger semblait, à l'heure actuelle, être circonscrit. 

"Le foyer est aujourd’hui circonscrit à une exploitation et à deux serres. Des mesures de confinement ont été prises afin de ne pas diffuser le virus et il fait détruire absolument tous les plans", a-t-il détaillé.

"Je ne suis pas inquiet, mais je pourrais l'être si nous n'arrivons pas à circonscrire le foyer. Nous prenons des mesures d’éradication totale des plants touchés. [...] Par rapport à cette exploitation, il n’y a aucune tomate qui sort", a-t-il encore souligné. 

Virus connu depuis novembre 2019

En ce qui concerne le fond du dossier, Didier Guillaume assure que ce virus "on le connaît depuis novembre 2019 et au niveau européen une décision d’urgence a été prise pour contrôles tous les plans de tomate."

"Nous menons une enquête pour savoir d’où vient le virus. Apparemment, il vient du Royaume-Uni et des Pays-Bas. Pour l’instant, tout est sous contrôle et les professionnels font un travail remarquable", a assuré le ministre. 

Selon l'Agence de sécurité sanitaire (Anses), le virus de la tomate peut infecter jusqu'à 100% des plantes sur un site de production, ce qui le rend redoutable pour les cultures à haute densité de plantation comme les cultures sous serre. En revanche, il n'a pas d'impact sur l'homme.

Début février, l'Anses avait mis en garde contre "le tomato brown rugose fruit virus" (ToBRFV), un nouveau virus "particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles". Il peut se transmettre par les semences, les plants et les fruits infectés et survit longtemps à l'air libre.

Hugo Septier