BFMTV

Violences liées aux trafics de drogue: la maire de Vénissieux réclame des renforts de police

Au mois de décembre, deux hommes ont été tués à Vénissieux sur fond de trafic de drogues. La maire a écrit à la préfecture.

Michèle Picard tire la sonnette d'alarme. La maire communiste de Vénissieux a adressé un courrier à la préfecture du Rhône pour réclamer des moyens policiers supplémentaires après la mort de deux hommes au mois de décembre. 

Deux hommes tués

Dans sa lettre, la maire dénonce "la recrudescence des actes violents qui alimente le sentiment d'insécurité des habitants", et demande de "renforcer la présence visible d'effectifs (...) au sein des quartiers sensibles". 

En décembre, deux hommes ont été tués à Vénissieux sur fond de trafics de stupéfiants. Le 11 décembre, un jeune de 19 ans avait été abattu de plusieurs coups de feu sur le boulevard Ambroise Croizat. Puis le 25 décembre, un autre homme avait été tué à coups de couteau lors d'une rixe. 

Depuis janvier 2019, Vénissieux fait partie du dispositif de "reconquête républicaine" et a bénéficié d'effectifs de police supplémentaires. 

Benjamin Rieth