BFMTV

Vendée: faute de personnel, les urgences des Sables-d'Olonne fermées pour une nuit 

L'hôpital des Sables-d'Olonne

L'hôpital des Sables-d'Olonne - Google StreetView

Pour la nuit, seul un médecin était prévu; il n'aurait pu assurer l'ensemble des taches seul.

C'est une décision exceptionnelle qui a été prise le 27 décembre dernier, à l'hôpital des Sables-d'Olonne, en Vendée. Comme le signale France Bleu, faute de personnel, le service des urgences de l'établissement a été fermé de 23 heures à 8 heures cette nuit-là.

Comme le détaille encore France Bleu, les causes de cette périlleuse situation sont multiples. Sur le planning, pour cette tranche horaire, ne figurait qu'un médecin qualifié de "peu chevronné" qui n'aurait pu assumer l'ensemble des soins pendant ces longues heures.

Ces trous d'emploi du temps sont en fait dus à un départ en retraite non remplacé, des mutations et mobilités, mais également aux congés d'hiver.

"Déficit d’attractivité en début de carrière hospitalière"

Contacté par France-Bleu, le docteur Christophe Le Gal, chef du service des urgences des Sables-d'Olonne, assure toutefois que le problème est bien plus profond. 

"C'est parce qu'il n'y a aucun médecin au chômage [...] ils choisissent délibérément de faire ce qu'on appelle de l'intérim médical et ne vivent que de l'intérim", souligne-t-il, évoquant des vacations pouvant être payées jusqu'à 2000 euros l'année.  "Le fait de pouvoir vivre très correctement de l'intérim médical fait naître des convoitises parmi les jeunes praticiens qui préfèrent en effet choisir une rémunération bien supérieure. [...] Donc je pense que c'est quand même un déficit d’attractivité en début de carrière hospitalière", ajoute-t-il. 

Après cette coupure, le service d'urgences de l'hôpital des Sables-d'Olonne est de nouveau opérationnel. 

Hugo Septier