BFMTV

Une vidéo de L214 remonte la chaîne de fabrication des bonbons gélifiés

Image d'illustration de bonbons

Image d'illustration de bonbons - Joël Saget - AFP

Cette vidéo ne va pas plaire à tout le monde, et pourrait dissuader certains de vider d'un coup un paquet de bonbons. L'association L214 diffuse en vidéo les secrets de fabrication, montés à l'envers, de vos sucreries préférées.

L'envie de se jeter sur le premier paquet de bonbons venu ne sera peut-être plus aussi forte, juste après avoir visionné ce petit film. Même s'il est connu que vos sucreries préférées contiennent pour nombre d'entre elles de la graisse animale, l'association L214 Éthique et animaux a diffusé ce mardi une vidéo montrant le parcours, à l'envers, d'un bonbon: de votre bouche en remontant jusqu'à l'usine de fabrication, pour finir à l'abattoir.

Dans de nombreuses sucreries se trouve un additif alimentaire: de la gélatine, un agent de texture également connu sous le code E441. Souvent d'origine animale, elle est extraite de la graisse de porc -ou de bovins- issue de la carcasse et de la peau. C'est elle qui donne cette élasticité caractéristique à votre crocodile, fraise ou guimauve.

La vidéo avait déjà été diffusée par une réalisatrice belge qui s'est fait la spécialité de dévoiler les coulisses de fabrication de certains aliments. En moyenne, un Français consomme 3,3 kilos de bonbons par an. Pour ceux qui voudraient éviter cette gélatine animale, il existe également des sucreries à base d'agar-agar, d'amidon, de gomme de caroube et d'autres textures d'origine végétale. 

Céline Hussonnois-Alaya