BFMTV

Une candidate au suicide sauvée à 850 km de chez elle, grâce à un SMS

-

- - -

Une femme qui voulait mettre fin à ses jours a été secourue à distance, grâce au civisme d'une habitante d'Ajaccio et à l'intervention avisée d'un policier.

Elle voulait mettre fin à ses jours et a lancé mardi soir un dernier SMS, au hasard, dans un dernier geste désespéré. Bien lui en a pris, raconte Corse Matin, puisqu'une habitante d'Ajaccio a reçu le message de cette inconnue et l'a pris très au sérieux, se précipitant, affolée, au commissariat.

Ensuite, tout est allé très vite. Le brigadier-chef M. de la direction départementale de la sécurité publique, de service ce soir-là, commence par joindre la désespérée qui répond d'une voix somnolente. Au fil de la conversation, le policier parvient à gagner la confiance de son interlocutrice et obtient son nom et son adresse, s'efforçant de garder le contact. Il s'agit d'une habitante de Côte-d'Or, département distant de 850 kilomètres de l'Ile de beauté.

Chaîne de secours

Très vite, les secours s'organisent. En Bourgogne, le Samu et les pompiers interviennent au domicile indiqué, à Pontailler-sur-Saône près de Dijon. Egalement envoyés sur place, les gendarmes enfoncent la porte. Martine, la quarantaine, est aussitôt conduite à l'hôpital. Vers 23h, son pronostic vital n'est plus engagé. L'intervention n'a pris qu'une trentaine de minutes, le temps que cette extraordinaire chaîne de secours se mette en place.

Déjà en 2009, rapporte Corse Matin, un gendarme de Calenzana avait sauvé la vie d'un quadragénaire des Côtes-d'Armor. A cette variante près que le 17, composé alors depuis la Bretagne, avait sonné en Corse, à cause d'un bug du réseau téléphonique.

La rédaction