BFMTV

Tombés d'une fenêtre ou d'un balcon, 35 enfants défenestrés depuis janvier en Ile-de-France

Avec les beaux jours et les fenêtres laissées grandes ouvertes, le risque de chute pour les enfants est grand. Les associations et les médecins alertent sur ces accidents domestiques dont les conséquences peuvent être gravissimes.

Les images de Mamoudou Gassama secourant un petit garçon de 4 ans suspendu à un balcon ont fait le tour du monde. Mais derrière ce sauvetage spectaculaire, se trouve la réalité d'un accident domestique très commun. Attirés par les ouvertures vers l'extérieur et sans notion du risque, les enfants peuvent chuter facilement d'un balcon ou d'un rebord de fenêtre.

Au total, 35 enfants sont tombés d'une grande hauteur depuis le début de l'année en Ile-de-France. Selon une étude de l'Agence santé publique France publiée en 2014, 62% des enfants concernés par ces défenestrations ont moins de 6 ans.

"La plupart du temps, ces enfants ne peuvent pas appréhender eux-même le risque, ils ont en moyenne 4 ans. Ils vont tomber par la fenêtre parce que d'abord, il n'y a pas de sécurité sur les fenêtres la plupart du temps en France. Et puis parce que ce risque est très largement ignoré par les parents et fait l'objet de très peu de campagnes de prévention chaque année", regrette Philippe Meyer, réanimateur pédiatrique à l'hôpital Necker. 

La prévention pour éviter ces accidents

Les associations regrettent aussi le manque de campagnes de prévention qui s'adressent aussi bien aux parents qu'aux enfants alors que 80% de ces accidents surviennent en présence d'un adulte. 

"On n'a pas en France de prévention très hard. En Australie, on vous montre des bras arrachés, on vous montre des choses horribles... Là, on pourrait faire la défenestration en montrant une poupée qui se casse et on explique à l'enfant: voilà ce qui se passe. C'est dur, mais c'est comme ça que ça marche", estime Jean-Paul Lechien, membre de l'Institut de prévention des accidents domestiques. 

Des petits rappels simples peuvent éviter ces accidents dramatiques, à commencer par ne jamais laisser un enfant seul sur un balcon. Il faut aussi éviter de placer des meubles ou des objets sous les fenêtres qui pourraient leur servir de marche-pied. 
C. B avec Louise Pezzoli