BFMTV

SONDAGE BFMTV - Près d’un Français sur deux ne compte pas se faire vacciner, une proportion en baisse

La réticence à se faire vacciner se fait notamment ressentir chez les Français qui sont, politiquement, les plus en opposition avec le gouvernement.

L'inquiétude autour du vaccin contre le Covid-19 reste très importante chez les Français. Malgré les communications fréquentes des autorités de santé, près d'un Français sur deux, 49%, refuserait de se faire vacciner, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce jeudi.

Un chiffre qui, toutefois, est en baisse pour la première fois après une hausse constante de la mi-septembre à début décembre (37% à 52%). Dans le détail, 30% des personnes interrogées affirment ainsi catégoriquement leur refus de se voir administrer le vaccin. 19% (-3) ont un avis moins tranchés et répondent "probablement pas".

Prés d'un Français sur deux refuserait de se faire vacciner, une proportion pour la première fois en baisse
Prés d'un Français sur deux refuserait de se faire vacciner, une proportion pour la première fois en baisse © BFMTV

Cette réticence se fait majoritairement ressentir chez les catégories populaires (62%) mais la défience augmente aussi parmi les cadres pour atteindre 48% (+9) et les professions intermédiaires où elle atteint 57% (+5). En terme d'âge, la part de refus reste très élevée chez les 25-34 ans avec 66% (+8%) et chez les 35-49 ans (-4). À noter par ailleurs que le refus reste plus important chez les parents (59%) que chez les non-parents (43%).

À ces critères sociologiques s’ajoute un clivage politique. Les Français les plus en opposition avec le gouvernement sont les plus opposés à se faire vacciner. Ainsi, les électeurs de Marine Le Pen sont 68% à se dire contre le sérum, un chiffre en hausse de de 15 points. À l'extrême inverse, 59% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon affirment qu'ils ne se feront pas vacciner. En comparaison, le refus ne concerne que 30% des électeurs d'Emmanuel Macron.

Peur des effets secondaires

Parmi les 49% de personnes qui n’ont pas l’intention de se faire vacciner, 63% évoquent le manque de recul sur la maladie et le vaccin. 51% expliquent craindre des effets secondaires indésirables. 31% d'entre elles affirment par ailleurs douter de l'efficacité du serum. D'autres font part d'une défiance envers les laboratoires et les autorités sanitaires (30%), une défiance envers les vaccins de manière générale (16%). 8% disent ne "pas avoir peur d'attraper le Covid".

Les raisons évoquées de ne pas se faire vacciner
Les raisons évoquées de ne pas se faire vacciner © BFMTV

56% des Français se sentent aussi "mal informés" sur le vaccin contre le Covid-19, 40% assez mal informés. À l’inverse, 43% des sondés se disent bien informés, dont 34% assez bien informés et 9% très bien informés.

Une majorité de Français se dit mal informée sur le vaccin
Une majorité de Français se dit mal informée sur le vaccin © BFMTV

En face, les 51% des personnes interrogées prêtes à se faire vacciner expliqunt qu'il s'agit selon eux, de la seule solution pour retrouver une vie normale (47%) et pour se protéger contre la maladie (46%).

Sondage réalisé sur un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV