BFMTV

Sainte-Catherine: pourquoi la tradition est largement obsolète

Photo d'illustration d'un mariage.

Photo d'illustration d'un mariage. - Pixabay

Cette tradition largement ringardisée consiste à faire défiler les femmes célibataires de plus de 25 ans pour qu'elles se marient au plus vite. Si on regarde les statistiques de la nuptialité, cela fait déjà plusieurs années que cette coutume est hors d'âge.

Ce 25 novembre, on fête la Sainte-Catherine. Une date particulière reliée aux femmes célibataires puisqu'elle rend hommage à la patronne des "filles à marier". Pendant plusieurs siècles en France, cette journée était célébrée à travers une coutume aujourd'hui datée et jugée sexiste: la fête des Catherinettes.

Comme l'explique Cosmopolitan, cette coutume datant du XVIème siècle consiste à mettre une coiffe jaune et vert aux femmes encore célibataires à l'âge de 25 ans. L'objectif: signaler à tout le monde que ces "vieilles filles" sont "à marier".

Si la Sainte-Catherine est beaucoup moins célébrée en France de nos jours, elle reste toujours fêtée dans certaines villes, par exemple à Vesoul, comme l'illustre ce reportage de France 3, tourné en 2018. Mais au delà de l'aspect sexiste, les chiffres montrent que cette tradition est largement obsolète. 

Les statistiques de l'Insee concernant la nuptialité montrent pourtant que l'immense majorité des femmes sont aujourd'hui des "Catherinettes".

90% des femmes ne pas mariées à 25 ans aujourd'hui

En 2016, à peine 9% des femmes âgées de 25 ans étaient mariées, comme l'illustre le graphique ci-dessous. Un demi-siècle plus tôt, en 1966, presque 80% avaient déjà la bague au doigt à 25 ans.

Le constat n'est pas pas si surprenant quand on sait que l'âge du premier mariage a reculé au fil des ans.

On ne se marie plus avant l'âge de 30 ans

Il y a 50 ans, les femmes se mariaient généralement pour la première fois un peu avant leurs 23 ans. Aujourd'hui, l'âge moyen du premier mariage a largement dépassé la trentaine comme le montre la courbe ci-dessous. 

Bien qu'elle ne soit pas très reconnue, les hommes ont ont eux aussi un équivalent de la Sainte-Catherine: la Saint-Nicolas. Fêtée le 6 décembre, elle concerne non pas les hommes célibataires de 25 ans mais ceux âgés de... 30 ans et plus. Pour se signaler aux yeux des autres personnes "à marier", les concernés doivent porter la crosse de Saint Nicolas

La plupart des hommes sont des Nicolas depuis les années 2000

L'âge des hommes "à marier" étant plus reculé, ces derniers ont mis plus de temps à dépasser la barre symbolique des 30 ans, comme l'illustre la courbe ci-dessous.

L'Insee ne produit en revanche pas de données précises concernant le taux d'hommes mariés par génération. Nous nous sommes donc basés sur des travaux de l'INED pour voir combien d'hommes étaient déjà mariés à l'âge de 30 ans.

80% des hommes sont des Nicolas aujourd'hui

Comme pour les femmes, ce taux a fortement reculé au fil des décénnies, comme l'illustre l'infographie ci-dessous.

Louis Tanca