BFMTV

Saint-Denis: des cafés s’engagent pour promouvoir la mixité

Après une polémique à Sevran où un café a été accusé d'être interdit aux femmes, une campagne est menée en Seine-Saint-Denis pour inciter les cafés à s'engager pour la mixité. A Saint-Denis, des restaurateurs commencent à afficher un autocollant sur leur vitrine, garantissant un accueil pour tous.

"Mixité dans les cafés, femmes bienvenues". Ce slogan s'affiche désormais dans des cafés de Saint-Denis en Seine-Saint-Denis comme dans celui de Kader, fier de l'arborer sur un mur. Ce cafetier vient de signer une charte qui atteste que son café est un lieu de vie accueillant pour les femmes. "On est garants, c'est pour ça qu'on a accepté. On le prouve, les femmes chez nous sont les bienvenues", sourit-il. 

Cette initiative est à l'origine du collectif Sacamain, un groupe d'habitantes et habitants de Saint-Denis. Sur les 14 établissements sollicités par l'association, tous ont accepté de poser un macaron sur leur porte garantissant la mixité.

Un débat "profond et sérieux"

Cette action fait écho à une polémique sur un café présenté comme interdit aux femmes dans un reportage télé. Une accusation ensuite contredite et dont le propriétaire du café s'est vigoureusement défendu assurant tenir "un bar familial, ouvert à tous". L'action du collectif Sacamain veut justement mettre en avant des lieux où tout le monde est le bienvenue.

"C'était une action sur laquelle on a réfléchit, qui se voulait positive. On voulait dire: dans certains cafés les femmes sont bienvenues, ce n'est pas toujours le cas, on a quelques exemples ici ou ailleurs. On a voulu faire ça sur le ton de l'humour, même si le débat est profond et sérieux", explique François Marguerite-Barbeito, membre du collectif Sacamain. 

"On ne peut pas avoir que des mecs dans un café"

Mohamed Ben Said, un autre patron de café a bien saisi l'enjeu. Installé depuis quatre mois, il souhaite que son établissement devienne un lieu convivial pour tous. C'est donc sans hésiter qu'il a affiché l'autocollant sur sa devanture.

"On ne peut pas avoir que des mecs dans un café. C'est par principe, par conviction que je veux changer ça et que la clientèle soit mixte pour que tout le monde se sente bien", souligne-t-il. 

Pour cela, il est prêt à se séparer de quelques clients indésirables qui n'accepteraient pas la mixité. "Perdre deux ou trois clients et récupérer 5 ou 6 clientes féminines, c'est mieux", poursuit Mohamed Ben Said. 

Un autocollant peu remarqué

Les quelques clientes rencontrées sur place sont toutefois souvent passées à côté de cette action pour promouvoir la mixité. L'autocollant est en effet presque transparent. Elles expliquent surtout se sentir plutôt à l'aise dans les cafés de Saint-Denis en général même si certains sont plus accueillants que d'autres.

"Il y a des cafés où il n'y a que des hommes oui, on se sent un peu exclues. Mais après je n'y vais pas, je vais où les gens me souhaitent la bienvenue", résume Aurélia. 

Cette action devrait être menée dans d'autres établissements dans les jours qui viennent, d'autres villes comme Aubervilliers ont également lancé des campagnes similaires pour la mixité dans les cafés.

C. B avec Emmanuelle Lebon