BFMTV

Prêtre soupçonné de pédophilie: le cardinal Barbarin exclut de démissionner

Dans une interview au Parisien, l'archevêque de Lyon affirme "penser aux victimes" de pédophilie "tous les jours". Mais il exclut pour l'instant de démissionner.

Le cardinal Philippe Barbarin a-t-il caché les actes de pédophilie du prêtre lyonnais Bernard Preynat, laissant l'homme à son poste? Visé par deux plaintes de victimes du prêtre pour ne pas avoir dénoncé ces agissements dès 2007, l'archevêque de Lyon, âgé de 65 ans, se défend. Dans Le Parisien, il affirme qu'il ne démissionnera pas. 

Pour justifier sa décision, il rappelle qu'au moment des faits, lorsque Bernard Preynat est déplacé dans une autre paroisse en 1991, il n'est pas encore nommé archevêque - et n'a donc pas les responsabilités qu'il a aujourd'hui. Et de rappeler:

"A l'époque, il y a 25 ans, il ne faut pas oublier qu'on est aussi dans une autre mentalité par rapport à la pédophilie".

Puis en 2007, "j'entends dire des choses sur le passé du prêtre mais c'est tout". "Ce sont des bruits qui courant", sur "des faits très anciens. Je n'ai vu personne à ce moment là".

Des agressions sur des jeunes scouts

Désormais, Monseigneur Barbarin affirme "penser aux victimes tous les jours". "Je suis plus sensible à leur souffrance qu'à la mienne (...) Je porte les souffrances terribles provoquées par ce prêtre". Pourtant, le prélat refuse de quitter ses fonctions.

"Si je suis fautif, si je suis 'occasion à scandales', alors on verra", ajoute-t-il. "La justice va faire son travail". 

Le Père Preynat a été mis en examen fin janvier pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991. Le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire sur des accusations de "non-dénonciation de crime" et de "mise en danger de la vie d'autrui". Outre le cardinal Barbarin, deux autres responsables diocésains sont visés par la plainte, mais aussi le cardinal Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican que le cardinal Barbarin a consulté au sujet de Bernard Preynat, ainsi que son secrétaire à la curie.

A. K.