BFMTV

Réforme des retraites: nouvelle journée de mobilisation à Lyon

Les syndicats ont appelé à des actions locales ce jeudi 12 décembre.

Les syndicats ont appelé à des actions locales ce jeudi 12 décembre. - JEFF PACHOUD / AFP

Une nouvelle manifestation est prévue ce jeudi, au lendemain des annonces du gouvernement sur la réforme des retraites.

Les annonces d'Edouard Philippe n'ont pas rassuré les grévistes. Les syndicats ont appelé à des actions locales ce jeudi 12 décembre à travers la France, avant une grande manifestation le 17 décembre à Paris.

A Lyon, un cortège doit partir à 11h30 de la place Jean Macé. Les manifestants prendront la direction de la place Bellecour en passant par Saxe-Gambetta. Attention, des perturbations sont à prévoir dans les transports en commun et sur la route. 

Entre 9000 et 20.000 personnes mardi

Le préfet a pris, comme mardi dernier, un arrêté pour établir un périmètre d'interdiction de manifestation sur la Presqu'île "afin de prévenir les dégradations et les violences de certaines personnes présentes dans les cortèges dans des zones très fréquentées par les piétons".

Un grand secteur allant des abords la place Bellecour jusqu'au pente de la Croix-Rousse est concerné, ainsi que la rue Victor Hugo.

Mardi, la manifestation à Lyon contre la réforme des retraites avait réuni près de 9000 personnes, selon les autorités, et plus de 20.000 selon les organisations syndicales. Des chiffres en baisse par rapport à la première journée de mobilisation le jeudi 5 décembre, où ils étaient entre 21.000 et 35.000 manifestants.

L'université Lyon 2 fermée

Par ailleurs, des appels au blocage des lycées et des universités ont été lancés. Ce jeudi matin, la direction de l'université Lyon 2 a annoncé que les campus des quais du Rhône et de la Porte des Alpes resteront à nouveau fermés toute la journée "en dépit des mesures prises pour permettre leur ouverture". 

A noter que le trafic SNCF reste fortement perturbé au huitième jour de ce mouvement social en Auvergne-Rhône-Alpes. En moyenne, seulement un TER sur 7 circule et 2 TGV sur 7.

Benjamin Rieth