BFMTV

Pour son premier voyage, le TGV Océane Paris-Toulouse met 9h

L'Océane, le nouveau TGV reliant Paris à Bordeaux, le 11 décembre 2016 après son voyage inaugural.

L'Océane, le nouveau TGV reliant Paris à Bordeaux, le 11 décembre 2016 après son voyage inaugural. - Mehdi Fedouach - AFP

Si le trajet Paris-Bordeaux s'est déroulé sans encombre, le tronçon Bordeaux-Toulouse s'est révélé beaucoup plus cahotique.

Faux départ pour la LGV Océane entre Paris et Toulouse. La ligne à grande vitesse, inaugurée samedi 1er juillet, doit permettre aux voyageurs de rejoindre Bordeaux en 2h04 et la ville rose en un peu plus de 4h. 

Sauf que pour son premier voyage ce dimanche matin, le TGV Paris-Toulouse de 8h52, au départ de Montparnasse, a accusé un retard d'environ 5h (4h30 selon la SNCF), pour un trajet total de plus de 9h.

-
- © -

Les passagers sont donc restés bloqués plus de 4h, non pas à cause de la rame en elle-même, mais à cause d'un Intercités reliant Bordeaux à Nice, comme le rapporte France Bleu. Ce dernier a été immobilisé à hauteur de Pommevic (Tarn-et-Garonne) à cause d'une panne du bras articulé sur le sommet du train. 

Le trafic a été arrêté dans le sens Bordeaux-Toulouse le temps de le réparer et de vérifier les caténaires sur la ligne. D'autres passagers d'une rame rattachée au TGV Océane ont également été impactés, alors que la SNCF a assuré dans un premier temps que le train était bien arrivé à destination. 

Sur son site, la SNCF précise pourtant que sur la ligne Paris-Toulouse, seuls 16% des trains ayant circulé depuis début mai ont présenté un retard de plus de 30 minutes. Pas de chance pour la LGV Océane.

-
- © Capture SNCF.COM
Liv Audigane