BFMTV

Paris: 3000 extensions de terrasses et 70 piétonnisations de rues ont été demandées à la mairie

Des terrasses dans le 9e arrondissement de Paris

Des terrasses dans le 9e arrondissement de Paris - Bertrand Guay - AFP

INFO BFM Paris - Plus de 3000 établissements ont demandé à la mairie centrale d'étendre leurs terrasses pour pouvoir accueillir des clients. De nombreuses rues font également l'objet d'une requête de piétonnisation temporaire.

Depuis mardi et le début de la deuxième phase de déconfinement, de nombreuses terrasses de bars et restaurants se sont étendues dans les rues de Paris pour permettre aux gérants d'accueillir des clients après deux mois et demi de fermeture.

Sur les 14.500 bars et restaurants que compte la capitale - selon le recensement de l'APUR de 2017 -, plus de 3000 établissements ont fait des demandes d'extension de leurs terrasses à la marie centrale, a appris BFM Paris.

Par ailleurs, 70 demandes de piétonnisations de rues ont également été soumises à la ville pour permettre d'élargir ces terrasses dans de meilleures conditions de sécurité. Ces requêtes qui sont actuellement à l'étude et qui devront être acceptées ou non par la mairie.

Vers la piétonnisation de la rue Mouffetard?

Parmi les rues dont la piétonnisation temporaire a été demandée: la rue Mouffetard, dans le 5e arrondissement de Paris. Un lieu où de nombreux bars et restaurants ont étendu leurs terrasses à l'occasion du déconfinement. Pour autant, l'axe - à sens unique - est encore ouvert aux voitures. La cohabitation entre les véhicules, les riverains, les passants avec poussettes et les commerçants avec terrasses devient ainsi de plus en plus compliquée dans cette rue très étroite. 

La maire du 5e arrondissement, Florence Berthout, a elle-même demandé à Anne Hidalgo d'interdire la rue Mouffetard à la circulation de 12h à 22h, "pour accompagner la reprise d'activité des commerçants et ce jusqu'à fin septembre".

Une mesure qui, aux yeux de nombreux riverains et commerçants, permettrait aux piétons et clients de terrasses de se sentir plus en sécurité. La plupart des commerçants de la rue - et des autres axes de la capitale faisant l'objet d'une demande similaire de piétonnisation - attendent la réponse de la mairie de Paris avec impatience. 

Juliette Mitoyen