BFMTV

Nice: rassemblement surprise en soutien à la septuagénaire grièvement blessée samedi

Des manifestants lors d'un rassemblement en soutien à Geneviève Legay, le 25 mars

Des manifestants lors d'un rassemblement en soutien à Geneviève Legay, le 25 mars - VALERY HACHE / AFP

Malgré quelques tensions avec les nombreuses forces de l'ordre, le rassemblement organisé lundi soir s'est déroulé sans incident notoire.

Un hommage spontané. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées lundi soir place Garibaldi à Nice en soutien à Geneviève Legay, grièvement blessée samedi lors d'une charge de policiers au même endroit. Des militants d'Attac, l'association dans laquelle milite la septuagénaire, ainsi que des gilets jaunes, s'étaient donnés rendez-vous.

Beaucoup de manifestants brandissaient des drapeaux arc-en-ciel portant la mention 'Paix', similaire à celui tenu par Geneviève Legay samedi lors du rassemblement lors duquel elle a été gravement blessée.

Manifestation dans le calme

Les manifestants, encadrés par une forte présence policière, se sont ensuite élancés dans les rues de la ville a constaté Nice Matin. Après un premier arrêt place Masséna où la foule a demandé la démission du commissaire en charge des opérations de maintien de l'ordre de la ville, le cortège s'est dirigé vers la mairie avant de se disperser, après quelques tensions avec les forces de l'ordre.

Pendant le rassemblement, le procureur de la République de Nice a assuré que selon les premières constatations de l'enquête, la porte-parole d'Attac pour les Alpes-Maritimes avait bel et bien été poussée mais pas par "un agent de sécurité".

Geneviève Legay, 73 ans, se trouvait place Garibaldi samedi pour protester contre l'interdiction des manifestations ce jour-là ainsi que l'instauration d'un périmètre de sécurité interdisant tout rassemblement. Elle a été gravement blessée à la suite d'une charge de policiers qui tentaient de disperser les manifestants. Hospitalisée, elle souffre de plusieurs fractures au crâne ainsi que d'hématomes sous-duraux.

Guillaume Dussourt