BFMTV

Montluçon ne veut pas accueillir la dépouille d'un des tueurs de Saint-Etienne-du-Rouvray

hoto du clocher de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016.

hoto du clocher de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016. - Charly Triballeau - AFP

Le maire Les Républicains de Montluçon a refusé que celui qui avait égorgé le père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray soit enterré dans sa commune. Il évoque des raisons d'ordre légales plutôt qu'émotionnelles.

Le maire de la commune de Montluçon refuse qu'Abdel Malik Petitjean, l'un des deux terroristes ayant égorgé le père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, soit inhumé sur sa commune. Daniel Dugléry, l'élu Les Républicains de l'Allier s'est expliqué:

"Il n'y a pas de parti pris par rapport à une quelconque émotion de la population. Appliquer la loi est la meilleure solution pour l'éviter".

La mère d'Abdel Malik Petitjean, résidente d'Aix-les-Bains en Savoie, avait exprimé le désir que son fils soit inhumé dans cette commune dans laquelle ils avaient vécu et dans laquelle elle compte retourner s'installer. Le maire a cependant ajouté: 

"Ma décision est très simple. Il y a quatre points pour être inhumé dans une commune: être décédé dans cette commune, y résider, y posséder un caveau familial ou être inscrit sur les listes électorales. Aucun des quatre points n'est établi. Donc moi, j'applique les lois de la République. (...) La famille est venue prendre des renseignements mais il n'y a eu pour l'instant aucune demande officielle d'inhumation".
la rédaction avec AFP