BFMTV

Manifestation à Agen contre la LGV Bordeaux-Toulouse

BFMTV
BORDEAUX (Reuters) - Plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi dans les rues d'Agen (Lot-et-Garonne) pour protester contre le projet...

BORDEAUX (Reuters) - Plusieurs milliers de manifestants ont défilé samedi dans les rues d'Agen (Lot-et-Garonne) pour protester contre le projet d'aménagement d'une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Derrière une banderole où on lisait "Nos maisons point tu toucheras, TGV sur voie existante circulera", les manifestants - 1.000 selon la police et 3.000 selon les organisateurs - ont relié la gare SNCF et la préfecture sans incidents.

Une vingtaine d'élus portaient une banderole demandant l'utilisation de la ligne existante.

Les manifestants venaient du Lot-et-Garonne, de la Gironde, du Tarn-et-Garonne, de Haute-Garonne et même de Haute-Vienne et du Pays basque, représentant 35 associations de riverains.

"Nous voulons que les lignes existantes soient aménagées. Nous ne sommes pas contre le TGV, nous sommes opposés à la lignes à grande vitesse qui coûte très cher pour au final gagner 20 minutes entre Toulouse et Paris", a dit Charles d'Huyvetter, président de l'association Très grande vigilance en Albret.

Le projet de LGV Sud-Europe-Atlantique (LGV-SEA) consiste à relier Tours et Bordeaux et devrait être opérationnel fin 2016, avec deux branches se séparant au sud de Bordeaux, l'une en direction de l'Espagne, l'autre vers Toulouse.

Claude Canellas, édité par Jean-Loup Fiévet