BFMTV

Manifestants devant l'Assemblée à propos des crédits sur le sida

Une centaine de militants d'associations de lutte contre le sida ont manifesté lundi devant l'Assemblée nationale pour protester contre la menace d'une baisse des crédits destinés à la lutte contre le VIH. /Photo prise le 20 septembre 2010/REUTERS/Philipp

Une centaine de militants d'associations de lutte contre le sida ont manifesté lundi devant l'Assemblée nationale pour protester contre la menace d'une baisse des crédits destinés à la lutte contre le VIH. /Photo prise le 20 septembre 2010/REUTERS/Philipp - -

PARIS (Reuters) - Une centaine de militants d'associations de lutte contre le sida ont manifesté lundi devant l'Assemblée nationale pour protester...

PARIS (Reuters) - Une centaine de militants d'associations de lutte contre le sida ont manifesté lundi devant l'Assemblée nationale pour protester contre la menace d'une baisse des crédits destinés à la lutte contre le VIH.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a averti jeudi dernier que l'aide aux pays pauvres diminuait avec la crise, risquant ainsi de contrarier les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), dont la lutte contre le sida.

Un sommet de l'OMD rassemblant les dirigeants des 192 Etats membres de l'ONU se tient ce lundi à New York.

Les militants d'Act up et Aides se sont regroupés devant les grilles de l'institution, face au pont de la Concorde, et ont tenté de les franchir à l'aide d'une échelle.

Deux manifestants ont réussi à pénétrer dans la cour mais ont été interpellés par les forces de l'ordre venues en nombre. A l'aide de pinces, les policiers ont sectionné les menottes d'autres manifestants qui s'étaient attachés aux grilles.

"La France compte ses sous, le Sud compte ses morts", "Sida: 10 millions de malades en urgence de traitement", scandaient les manifestants devant l'Assemblée.

Nicolas Sarkozy devrait annoncer ce lundi à New York une hausse de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, le paludisme et la tuberculose tout en pressant la communauté internationale de mettre les bouchées doubles pour que les OMD soient atteints dans les délais prévus.

Recevant jeudi dernier les organisations non gouvernementales pour préparer le sommet de l'Onu, il leur a assuré que la France maintiendrait en 2011 le niveau de son aide publique au développement à 10 milliards d'euros malgré la situation tendue de ses finances publiques, ce qui la situe au deuxième rang mondial en valeur absolue.

La France est le deuxième contributeur après les Etats-Unis du Fonds contre le sida, dont Carla Bruni-Sarkozy est la marraine, à hauteur de 300 millions d'euros par an.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse