BFMTV

Loi Travail: la gare de Nantes saccagée par des casseurs

Les manifestations contre la loi Travail et le recours à l'article 49.3 ont été émaillées par de nombreux incidents, notamment à Paris. A Nantes, des lycéens ont allumé des feux de poubelle. Des tags sur la préfecture ont été inscrits. Des vitrines de magasins en centre-ville ont également été brisées. 

Dans l'après-midi, c'est la gare sud qui a été vandalisée par des dizaines d'individus qui ont jeté des projectiles sur les vitrines sous les yeux du personnel de la SNCF, impuissant. Les témoins, rencontrés par BFMTV, parlent de "scènes de guerre". La gare a été évacuée par les forces de l'ordre qui ont dispersé les manifestants. Plus aucun train ne circule depuis le milieu de l'après-midi alors que des manifestants occupent les voies.

Des affrontements ont éclaté à proximité de la Tour Bretagne et duraient encore vers 17h30 place du Bouffay en marge de cette manifestation qui a réuni 2.500 personnes. A Nantes, quinze personnes ont été interpellées, dont trois à la gare.

J.C.