BFMTV

Des salariés de PSA en colère au Mondial de l'auto

BFMTV
Des salariés de l’usine PSA d’Aulnay et de Ford à Blanquefort se sont invités samedi au Salon de l’automobile à Paris  pour dénoncer les plans sociaux qui touchent leur secteur. Plusieurs personnalités politiques sont venus les soutenir.

Ils sont arrivés samedi matin, gare Montparnasse. Les salariés de l’usine Ford de Blanquefort, menés par le candidat NPA à la présidentielle Philippe Poutou, sont descendus du train en provenance de Bordeaux, vers 9h. Leur objectif : "refaire la décoration" du stand Ford du Mondial de l’auto, comme l'explique Poutou . En effet, ce salon est "une véritable vitrine" qui permet de protester aux yeux du public contre les plans sociaux qui touchent le secteur automobile.

Devant le Parc des expositions, ce sont les salariés de PSA Aulnay qui ont commencé à manifester tôt ce matin, distribuant des tracts pour mettre "un carton rouge" à Arnaud Montebourg.

Montebourg sèche, Mélenchon soutient

Les manifestants, portant des badges "tous ensemble pour la sauvegarde de l'emploi", ont distribué des cartons rouges aux visiteurs massés devant les portes, en leur demandant de les brandir à l'arrivée du ministre du Redressement productif, rebaptisé "ministre improductif". Mais Arnaud Montebourg n'est finalement pas venu, "ayant des obligations dans son département de Saône-et-Loire". Son ministère a communiqué samedi matin sur le sujet, sans plus d'explications.

Les salariés ont reçu le soutien de plusieurs personnalités politiques, comme Olivier Besancenot ou le candidat du Front de gauche à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, qui s'est déplacé devant le parc des expositions.

BFMTV