BFMTV

Le smartphone source de conflits avec les enfants dans deux familles sur trois

Les enfants sont rompus à l'utilisation des smartphones. (illustration)

Les enfants sont rompus à l'utilisation des smartphones. (illustration) - Denis Charlet - AFP

67% des parents interrogés pour la réalisation d'un sondage Opinionway estiment que l'utilisation du téléphone portable par leur progéniture peut être problématique.

La limitation de l'utilisation des smartphones par les enfants dans les familles est un sujet de conflit pour 67% des personnes interrogées lors d'un sondage Opinionway. L'enquête commandée par l'application de contrôle parental Xooloo, qui prône l'autorégulation, a été réalisée en juillet auprès de 1.308 parents d'enfants ayant entre 8 et 16 ans. Le Figaro en a dévoilé les grandes lignes.

Une vision très distordue de l'utilisation de leur enfant

Le plus étonnant dans cette enquête est que les parents surestiment largement le temps d'utilisation de leur téléphone portable par leur enfant. Selon les sondés, leurs ados et pré-ados passeraient plus de trois heures par jour sur leur téléphone: soit 75 minutes à jouer aux jeux vidéo, 67 minutes à regarder des vidéos et 47 minutes sur les réseaux sociaux.

En réalité, selon la société Xooloo, qui a pu mesurer avec précision le temps réellement passé sur ces terminaux, les enfants y consacreraient seulement 50 minutes. 

Une utilisation "réglementée"

Autre enseignement, 77% des parents ont tenté de réglementer l'utilisation du smartphone par leurs enfants. Quelque 19% déclarent avoir déjà menacé de confisquer définitivement l'appareil, tandis qu'une même proportion de 20% se tourner vers un logiciel de contrôle parental.

"Ce sont surtout les hommes et les cadres supérieurs qui cherchent à limiter l'accès aux écrans de leurs enfants", détaille Frédéric Micheau d'Opinionway auprès du Figaro.

Mais si les smartphones représentent un souci pour une majorité de parents, il est surprenant de constater que les jeunes y ont un accès toujours plus précoce. En moyenne, ils entrent désormais en possession de leur premier appareil vers 11 ans, à l'entrée en classe de sixième, contre 13 ans il y a seulement trois ans.

D. N.