BFMTV

Le recensement 2020 va commencer: on vous explique comment il va se dérouler 

Une foule rassemblée pour le feu d'artifices du 31 décembre 2019 sur les Champs- Élysées (photo d'illustration)

Une foule rassemblée pour le feu d'artifices du 31 décembre 2019 sur les Champs- Élysées (photo d'illustration) - Martin Bureau-AFP

C'est une opération qui dure plusieurs semaines et mobilise 24.000 agents recenseurs dans toute la métropole et à l'outre-mer: le recensement débute ce jeudi.

Coup d'envoi du recensement ce jeudi en métropole mais aussi à l'outre-mer. Au total, 9 millions de personnes seront recensées et 5 millions de logements feront l'objet d'un questionnaire afin de dessiner le portrait des habitants de la France.

1 - Qui est recensé?

Toute personne qui réside en France depuis au moins un an est recensée, indique le site qui lui est consacré. Français, étranger, résident permanent ou de plus courte durée - notamment dans le cadre d'études - sont ainsi concernés quelque soit leur résidence - maison de retraite, résidence étudiante ou même péniche. 

Les personnes présentes sur le territoire national depuis moins d'un an peuvent tout de même être recensées à condition de projeter de rester plus longtemps, précise Valérie Roux, cheffe du département démographie à l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), à BFMTV.com. "Il faut qu'au total, le temps passé sur le territoire et le temps projeté fasse au moins un an."

Les migrants sont également comptés, "même s'ils projettent de rejoindre un autre pays", ajoute-t-elle. Et pour les personnes sans domicile fixe, elles sont comptabilisées lors de chaque recensement dans les communes de moins de 10.000 habitants et tous les cinq ans dans les plus grandes.

2 - Quand a-t-il lieu?

Dans les communes de moins de 10.000 habitants, le recensement a lieu de manière exhaustive mais chaque année, seules 20% d'entre elles sont recensées, "soit un cinquième par an", explique Valérie Roux. Dans celles de plus de 10.000 habitants, il a lieu tous les ans sur un échantillon de 8% de la population. Au total, quelque 8000 communes sont concernées.

Cette année, le recensement se déroule donc dans 7000 communes de moins de 10.000 habitants du 16 janvier au 15 février en métropole, dans les Antilles et en Guyane, et du 30 janvier au 29 février à La Réunion. Dans les communes de 10.000 habitants ou plus, il se déroule du 16 janvier au 22 février en métropole, dans les Antilles et en Guyane, et du 30 janvier au 7 mars à La Réunion. Pour vérifier si votre commune en fait partie, c'est ici.

3 - Quelle est la procédure?

Les quelque 24.000 agents recenseurs (selon des chiffres communiqués à BFMTV.com) font toujours du porte-à-porte: ils se présentent au domicile des personnes à recenser et leur remettent une notice sur laquelle figurent leurs identifiants de connexion au site Le-recensement-et-moi.fr.

Deux documents sont à remplir: un questionnaire sur les caractéristiques du logement (taille, nombre de pièces ou encore date de construction) ainsi qu'un bulletin par habitant avec une trentaine de questions sur l'âge, le lieu de naissance, la situation conjugale, le niveau de diplôme, l'activité professionnelle ou encore les moyens de transports utilisés.

Il est en effet possible de répondre au questionnaire en ligne, en moyenne 60% des personnes choisissent cette option. Mais si cela n'est pas le cas, les agents distribuent tout de même des questionnaires papier. Un rendez-vous est ensuite fixé pour remettre les documents. C'est ensuite la commune qui envoie les questionnaires à la direction régionale de l'Insee, seul organisme qui procède à la saisie, au traitement et à la communication des données.

4 - Quelle est la marge d'erreur?

Selon Valérie Roux, de l'Insee, 96% des personnes répondent favorablement au questionnaire. "Ce qui représente un taux extraordinaire pour une enquête, cela nous assure des résultats robustes et fiables. La qualité du recensement tient à ce taux de réponse élevé." Elle reconnaît tout de même que l'erreur est possible.

"D'abord, on peut oublier des habitations. C'est moins fréquent dans les grandes communes où un recensement en continu est réalisé, ce qui permet de mettre à jour en permanence un répertoire et une cartographie des logements. Si un habitant ne répond pas ou est injoignable, on demande au voisinage combien de personnes résident à cette adresse. Dans deux tiers des cas, nous arrivons à avoir une réponse."

Mais comme pour toute enquête statistique, l'Insee est tributaire des réponses qui lui sont données: elles sont enregistrées telles quelles. "Mais la continuité dans les réponses nous le prouve: les gens sont plutôt de bonne foi", poursuit Valérie Roux. Une erreur se produit plus fréquemment que l'on ne pourrait l'imaginer: les personnes interrogées se trompent sur leur sexe. "C'est la seule chose que l'on peut corriger grâce à une vérification par les prénoms."

Globalement, la marge d'erreur est ainsi estimée à 0,025% au niveau national, ce qui représente 16.000 personnes sur les 67 millions d'habitants que compte la France.

5 - Que deviennent les données?

L'Insee, sous le contrôle de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires. Aucune administration ne peut les consulter. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle, notamment fiscal. Et toutes les personnes ayant accès aux questionnaires, dont les agents recenseurs, sont tenues au secret professionnel.

Pour connaître le nombre d'habitants de votre commune, c'est ici.

Céline Hussonnois-Alaya