BFMTV

Le quartier de la tour Eiffel va devenir "le plus grand jardin de Paris"

La mairie de Paris a dévoilé mardi le lauréat d'un appel à projets pour transformer les abords de la tour Eiffel. Thomas Corbasson, architecte, membre de l'équipe lauréate détaille sur BFM Paris ce projet qui vise à créer "le plus grand jardin de Paris".

Les abords de la tour Eiffel tels que nous les connaissons aujourd'hui n'auront plus rien à voir d'ici 2024. Exit les voitures, le quartier de la tour Eiffel fera la part belle aux piétons dans un environnement végétalisé.

L'objectif, "créer le plus grand jardin de Paris", explique sur BFM Paris l'architecte Thomas Corbasson, membre de l'équipe lauréate de l'appel à projets, lancé par la mairie de Paris et dévoilé mardi. 

Pour créer ce jardin, plusieurs axes vont être piétonnisés. Les voitures ne pourront plus accéder au pont d'Iéna qui sera recouvert de pelouses et encadré de rangées d'arbres. Le nombre de voies passera également de quatre à deux sur le quai Branly. 

"Moins de voitures que de visiteurs" sur le pont d'Iéna

L'évolution du quartier est "dans l'ordre des choses" selon l'architecte, alors que les abords de la tour Eiffel sont saturés. 

"Le pont d'Iéna accueille beaucoup moins de voitures que de visiteurs (...). C'est un site qui reçoit beaucoup plus de gens que ce qui était prévu à l'origine. Donc quand on y va à l'heure actuelle on se rend compte que le gazon est complètement piétiné, il y a des mouvements de foule qui ne sont pas gérés... il faut apprendre à le gérer de manière optimale pour le plaisir de tous", insiste Thomas Corbasson. 

Pour l'architecte, un des enjeux du projet est aussi de faire de ce nouveau jardin un espace "accessible à tous" et pas seulement "un écrin à objet touristique". 

Des travaux sans fermeture de la tour Eiffel

Une enquête publique doit débuter dès le début du mois de juin. Le calendrier sera serré puisqu'il est prévu que le nouveau quartier soit prêt pour 2024. Le projet devra aussi respecter les contraintes de la fréquentation du lieu.

"Il y un objectif qui est de ne pas fermer le site et de pouvoir continuer à accueillir toujours, que la tour Eiffel puisse continuer à accueillir un maximum de monde. On va caler un planning en fonction de ces impératifs", explique l'architecte. 

Le début des travaux est envisagé fin 2020 ou début 2021. Après 2024, le chantier reprendra entre le Champ de Mars et l'Ecole Militaire pour achever la transformation du quartier. 

Carole Blanchard