BFMTV

Le masque devient obligatoire en extérieur dans plusieurs communes ce lundi

Sont notamment concernées une soixantaine de communes de Mayenne, l'un des départements les plus touchés actuellement par le coronavirus.

Le port obligatoire du masque tend à peu à peu se généraliser dans les rues françaises. Ce lundi, ce moyen de protection qui doit freiner la propagation du coronavirus sur le territoire national sera obligatoire dans plusieurs communes, dont une soixantaine en Mayenne, département très durement touché par le Covid-19 depuis plusieurs semaines.

Dans son arrêté préfectoral, la préfecture de Mayenne a indiqué que le port du masque serait ainsi imposé dans ces 69 communes "dans tous les lieux publics (voie publique, espaces publics de plein air) à l'intérieur du périmètre délimité par les panneaux d'entrée et de sortie des villes concernées."

Sont particulièrement concernées les "communes de Laval Agglomération, de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier, de la communauté de communes de l'Ernée ainsi que des communes de Mayenne, Evron, Craon et Renazé, secteurs plus particulièrement affectés par le virus", apprend-on dans un communiqué publié samedi.

135 euros d'amende à Lille

Ce lundi également, le port du masque sanitaire sera également imposé dans certains quartiers de la ville de Lille et la mairie de la préfecture des Hauts-de-France a publié ce vendredi les différents quartiers soumis à cette nouvelle mesure.

Sont concernées par ces dispositions des artères à forte affluence comme les rues du centre-ville et du Vieux-Lille, essentiellement autour de la cathédrale de la Treille. La préfecture a également ciblé les zones piétonnes, comme les berges de la Deûle, ou encore les jardins publics comme le parc de la Citadelle.

Les espaces ouverts ou semi-ouverts comme les marchés en plein air, les centres commerciaux et leurs parkings, ainsi que les infrastructures de transports (arrêt de bus et de tramway compris) sont également concernés par ces mesures. Tout contrevenant s'expose à une contravention de 135 euros.

A Nice, Estrosi prend un arrêté

Christian Estrosi avait prévenu ce vendredi, sur les réseaux sociaux. Face à une augmentation des patients atteints du Covid-19 dans le département des Alpes-Maritimes, le maire de Nice avait demandé à la préfecture de prendre un arrêté afin d'imposer le port du masque dans sa ville. "Le cas échéant je prendrai un arrêté municipal pour l’imposer dès ce lundi", avait-il encore écrit.

C'est désormais chose faite, rapporte Nice-Matin, pusiqu'à partir de ce lundi, le port du masque sera imposé dans certains quartiers de Nice, et le périmètre exact de cette obligation devrait être détaillé ce jour lors d'une conférence de presse. Comme le pressent toutefois le quotidien régional, le centre-ville ainsi que la Promenade des Anglais devraient être concernés. Arrêté municipal oblige, la contravention ne sera "que" de 35 euros.

Ainsi, les communes mayennaises, Lille et Nice rejoignent la liste, qui ne cesse de s'allonger, des villes qui imposent le port du masque obligatoire dans leurs rues. En plus des principales villes basques dont Biarritz et Bayonne, le département breton, où le coronavirus semble également de retour, est largement concerné. En revanche, aucune mesure de ce type n'a été prise en région parisienne.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV